• Un exhortation sur le fait de parler aux autorités, ayant commise des fautes, comment emmener une autotiré à se répentir.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Le vermisseau est un petit vers, fragile, innofensif, mais vulnérable à tous les prédateurs. Celui dont on n'a point de remort à écraser sur son passage. L'Eternel pourrait -il se soucier d'un vermisseau ? Le butin du puissant échapperait-il? Entend-il les gémissement des pauvres et des malheureux ? Le méchant détruira t-il toujours impunément, par sa convoitise ? Le peuple de Juda, un vermisseau, le faible reste d'Israel, dépouillé à souhait! Ce n'est pas ça les projets de bonheur que l'Eternel a prévu pour son peuple. Que s'est-il donc passé ! Babylone la dévastée ! Ah quand l'Eternel se lève ses ennemis se dispersent !

     

     

    ESAIE 41

     Quant à toi, Israël, mon serviteur, Jacob, que j'ai choisi, et descendance d'Abraham, qui était mon ami, 9 toi que je suis allé chercher aux confins de la terre et que j'ai appelé de ses extrémités, toi à qui j'avais dit : “Tu es mon serviteur”, je t'ai choisi et non pas rejeté : 10 ne sois pas effrayé, car je suis avec toi ; ne sois pas angoissé, car moi je suis ton Dieu. Je t'affermis, je viens à ton secours, pour sûr, je te soutiens de mon bras droit qui fait justice. 11 Tous ceux qui sont irrités contre toi, sombreront dans la honte et dans le déshonneur. Tes adversaires seront réduits à rien, ils périront. 12 Tu auras beau chercher, tu ne trouveras plus ceux qui te querellaient, qui te faisaient la guerre. Ils seront tous anéantis, réduits à rien. 13 Car c'est moi, l'Eternel, qui suis ton Dieu, je saisis ta main droite, je te dis : Sois sans crainte, je suis là pour t'aider.

    14 « Sois donc sans crainte, vermisseau de Jacob, ô petit Israël, car je viens à ton aide, l'Eternel le déclare ; celui qui te délivre c'est le Saint d'Israël. 15 Voici : je fais de toi un traîneau de battage tout neuf, armé de pointes, tu battras les montagnes, tu les broieras, tu rendras les collines semblables à la paille. 16 Oui, tu les vanneras, et le vent les emportera, l'ouragan les dispersera. Mais toi, tu placeras ta joie en l'Eternel, et ta fierté dans le Saint d'Israël.

    17 « Les opprimés, les pauvres cherchent de l'eau sans en trouver, et la soif dessèche leur langue. Moi, l'Eternel, je les exaucerai, moi, le Dieu d'Israël, je ne les délaisserai pas. 18 Je ferai sourdre des rivières sur les sommets arides et jaillir des fontaines au milieu des vallées, je transformerai le désert en étang rempli d'eau et le pays aride en sources jaillissantes. 19 Je planterai dans le désert le cèdre et l'acacia, le myrte et l'olivier. Je ferai croître dans la steppe le cyprès, le pin et le buis, 20 pour que tous voient et reconnaissent, et qu'ils observent, qu'ils comprennent, que c'est la main de l'Eternel qui a fait tout cela, que le Saint d'Israël en est le créateur

     

     

    ESAIE 42

    18 Sourds, écoutez! Aveugles, regardez et voyez! 19 Qui est aveugle? N'est-ce pas mon serviteur? Y a-t-il plus sourd que mon messager, celui que j'envoie? Y a-t-il plus aveugle que le bénéficiaire de mon alliance de paix, plus aveugle que le serviteur de l'Eternel? 20 Tu as vu beaucoup de choses, mais tu n'y as pas prêté attention. Il a ouvert les oreilles, mais il n'a rien entendu. 21 L'Eternel a pris plaisir, à cause de sa justice, à rendre la loi grande et magnifique, 22 et c'est un peuple pillé et dépouillé! On les a tous enchaînés dans des trous, plongés dans des cachots. On les pille et personne ne les délivre, on les dépouille et personne n'ordonne de rendre ce qu'on leur a pris.


    votre commentaire
  • Dieu est le Roi des rois. Sur terre les hommes ont des dirigants

    Chaque peuple a à sa tête un représentant officiel, roi ou chef, peu importe comment on le nomme, il a des fonctions de porte-parole du peuple. Etablir un roi est une résolution qui demande de la sagesse divine. Car lorsqu’un roi est établi sans la volonté de Dieu, à son insu, il est un inconnu aux yeux de Dieu.

    Esaie 30:1 « Malheur, dit l'Éternel, aux enfants rebelles, Qui prennent des résolutions sans moi, Et qui font des alliances sans ma volonté, Pour accumuler péché sur péché! »

    Osée 8:4-6 « Ils ont établi des rois sans mon ordre, Et des chefs à mon insu; Ils ont fait des idoles avec leur argent et leur or; C'est pourquoi ils seront anéantis.… »

     

    La conséquence du choix du roi hors des voix divines est l’anéantissement, si un peuple a pour roi Jéroboam l’idolâtre, il courra à sa ruine. Et lorsqu’un peuple est en peine, il convient de se demander qui est celui qui le dirige, qui est son roi, que fait-il.

    Un roi, ou un souverain, doit répondre à certains critères. Le peuple est le véritable souverain, et le roi doit certainement être tiré de son sein, autrement le peuple perd sa souveraineté, et il est livré à lui-même, à tout vent qui souffle. Cela ne n’est pas une garantie de bonne conduite, car il a d’autres règles à respecter.

    Pour avoir certains droits dans toutes les nations de la terre de nos jours, il faut répondre à certains critères, pour choisir son représentant par exemple, pour voter dans un pays, il faut en avoir la nationalité, tout comme les prétendants à l’élection. Cela n’empêche pas à d’autres gens, issus de d’autres cieux de vivre aux côtés du peuple accueillant, non pas sans règles.

    Si le roi n’est pas établi selon la préconisation de Dieu, cela se verra. Ce sera des querelles, des guerres, des disputes et des injustices, les fruits du non-agrément divin se fera vite sentir.

    Deutéronome 16 : 15-20 : « 15 tu mettras sur toi un roi que choisira l'Éternel, ton Dieu, tu prendras un roi du milieu de tes frères, tu ne pourras pas te donner un étranger, qui ne soit pas ton frère. 16 Mais qu'il n'ait pas un grand nombre de chevaux; et qu'il ne ramène pas le peuple en Égypte pour avoir beaucoup de chevaux; car l'Éternel vous a dit: Vous ne retournerez plus par ce chemin-là. 17 Qu'il n'ait pas un grand nombre de femmes, afin que son coeur ne se détourne point; et qu'il ne fasse pas de grands amas d'argent et d'or. 18 Quand il s'assiéra sur le trône de son royaume, il écrira pour lui, dans un livre, une copie de cette loi, qu'il prendra auprès des sacrificateurs, les Lévites. 19 Il devra l'avoir avec lui et y lire tous les jours de sa vie, afin qu'il apprenne à craindre l'Éternel, son Dieu, à observer et à mettre en pratique toutes les paroles de cette loi et toutes ces ordonnances; 20 fin que son cœur ne s'élève point au-dessus de ses frères, et qu'il ne se détourne de ces commandements ni à droite ni à gauche; afin qu'il prolonge ses jours dans son royaume, lui et ses enfants, au milieu d'Israël»

     

    Le roi est avant tout au service de son peuple, et tous les biens (agricoles, gros et menus bétails, fonciers, immobiliers, objets précieux, minerais, métaux précieux, artisanats, cultures, bien immatériels, etc.) sont au peuple, le roi est juste le gérant, cela lui donne des prérogatives, mais il doit aussi répondre de sa gestion.

     

     

    Qui est ton roi ?

    Nje e ma tombe tatanu? Nje e tombi ? Nje e ma po kiele ?

    Mandema na mandema e ! Lo si dimbea nde mañolo e !

    Nga ña bobe s       o        nde m      o      , a  jai bis     o      o   sina,

    T      o       n’ombwa  m     o      b  oso, na si ma w     e     l    e      p   o   n  bia  

    Nga mundo, nga mukala, nde a ma yu    e    l   e     b  o  l o      

    T  o   n’ombwa  m o  b  oso, na si ma w e le pon jemba 

    Ese mañaka ! Nja mo nu ?


    votre commentaire
  • Le jubilé

    Une chance inouïe, le prochain c’est dans 50 ans .

     

    Télécharger la brochure ici :  Le jubilé

     

    Pour des questions, et plus d’explications sur le Jubilé et l’année sabbatique, envoyez un message à l’attention du Mutatedi Rav. Epessè. Il fait retentir les trompettes du Jubilé en ces jours.

    La relâche comme gage de paix

    L’homme endetté est contraint à la servitude

    De la décence dans le traitement

    Le jubilé, une chance inestimable

    Ceux qui pleurent sèchent leurs larmes

    Choisir et décider

    Le repos

    LEVITIQUE 25 : le sens du jubilé

     

    Déjà sonnent les trompettes du JUBILÉ !

    MISEBA NA MAWEU

    Sélélé… Sélélé… sélélé !

    Moto te a’akwane Nyamb’Eweka, Loba la Ngum.


    votre commentaire
  • Brochure : Myenge ma mbalè, envoyée par Jeanne-Charlotte.

    Télécharger ici : Myenge ma mbalè _Rhapsodies_of_reality_July 2015 Duala


    votre commentaire
  • Un Royaume de Gloire et de puissance
    (envoi de Jeanne-Charlotte)
     
    Bolanga Ba Eyal'a Loba ya wenge o MYENGE MA MBALE
     
    MOSU 25 EMIASELE  
     
                                                   Pasto Chris : Janea Di Ben Edube Na Ngiña!
       
    Bebolo bongo bese be sese wa, a Yehova, badubedi bongo ba namse wa! Ba kwale oñol’edub’a janea longo, ba topepe oñola ngiñ’ango, o bise bonabato bebolo bao ban gum n’edube yasam ya janea lao (Myenge 145:10-12). 
     Diwengisan na nje jita la bato ba mongeleneno, Janea la Loba di titi omoñ; ye nde byanedi ba Loba, weni A timbino Sango; weni A timbino Janea nde A madieleno pe; weni Eno o bediedi, nde a leye pe Momene—Edub’Ao na bwam Bao. Ye nde Janea la mambo ma mudi, o yabe so nde otetena di janea ponda o yabeno pete peña.
    Epas’asu ya bebotedi e mabise biso lambo la mweña eyeka jombwea Janea la Loba je no banonge dongo: ye nde Janea na edube na ngiña! Sontane byala ba Mulonge Myenge, mo na, basangedi ba Loba, nika ñe nde biso, bangamen topea edub’Ao, nde ba topea pe ngiñ’ao. A bolane pe eyala epepe ya bwam jita—“bondene b’edube ba Janea Lao.” Nika ñe nde ná o Janea la Loba, bodolo na mwaye mwe oten.
               Jangamen bene miso masu ma mudi matelame o jene na bwane  bondene ba Janea l’edube la Loba na je nde banonge dongo mwemba na mo! Le nde Janea o weni diboa di titino mbale! Le nde Janea o weni dipea leno mwen; weni o titino na o bolone. O din Janea nde di benebeno. I Petro 2:9  mo na, “Nde biño le nde ñon°on ni posobe, mwemba ma prisi ma kie, tumba la bosangi, bona bao a kombino, ná lolangwe bebolo ba bwam ba nu ñena nu bele biño o jasumwe o mwititi o po o mwenen mao ma betañsedi.”
    Ongele nje epas’asu ya bebotedi e kwalino; ná basangedi b’angamen topea edube a Janea Lao. Biso nde je ba bena b’angamen ye bepuma ba edube o di Janea nde di camane mo bepasi bepepe. Etum te di madangwano nde na mbad’a dutea ná nu nu titina nu dipea – nu mabuki ka nu peti, nu timbise be dibie na ntike o mese- o maleye edub’a Janea la Loba. Edube nde e mawane jasame nde e ya pe bepuma  ba esese; etum te o madangwano o Janea, o bola na topo mambo ma mawane jasame, edube na esese na jowe Sango, o mabise nde edub’e a Janea Lao.
     
    Muka
    Tete ña ndolo, nasom wa ná o bele mba otetena Janea longo l’edube, o timbisele mba munonge dongo ña sango la basangedi o mwenen! Na madangwa o edube, janea na ngiña wenge; leye mabola mongo ma betañsedi na bola longo la bwam, nete, na ntike o Kristo, o Dina La Yesu. Amen.
     
    Jokwa La Njiba
    Yohane 15:5
    Efeso 2:10

    votre commentaire
  • Yosef, eleed’a longe

    Myango ma Yosef : Makaki ma Loba ma ma londa yekei te.

     

    Joseph, une leçon de vie.

    L’histoire de Joseph : Les promesses de Dieu s’accomplissent toujours.

     

     

    Ces extraits sont tirés du livre Yosef, eleed’a longe, Joseph, une leçon de vie, écrit en langue duala, les citations ont été traduites. Le livre retrace la vie d'un jeune homme, nommé Joseph, aimé par son père, mais malmené par ses frères. Il traverse des moments difficiles, loin de son père Jacob et son petit frère Benjamin, il a par ailleurs déjà perdu sa mère, Rachel. Mais il mûrit au travers de ces épreuves, et il demeure fidèle à ses valeurs de justice, de bonté, de pardon, de fraternité. Les promesses de Dieu s'accomplissent dans sa vie.

    Là où la convoitise et la jalousie avait engendré des obsessions fratricides, l'amour et le pardon restaure la fraternité véritable. Une grande leçon de vie qui a beaucoup à nous apprendre.

    ©Ya Jokwa Duala. Equipe rédaction.

    Télécharger ici : YOSEF_ELEED_A_LONGE_Myango_ma_Yosèf


    votre commentaire
  • Ezéchiel, la sentinelle


    votre commentaire
  • Josias, Asa, Ezéquias : 3 rois

     

    trois rois


    votre commentaire
  • Plus d'un tour dans sa poche


    votre commentaire
  • Amalec.


    votre commentaire
  • Ditunga dia Kongu wa mungalaata*

    (sur la guerre qui ravage la RDC depuis des années, 10millions de morts)

     

     

    Mboka Kongo, Ditunga dia Kongu wa mungalaata

    L’Ethiopie, pour dire l’Afrique, riche, belle, généreuse

    Mais, hélas, encore meurtrie, humiliée, dépouillée

    Ditunga dia Kongo, situé au centre même de l’Afrique,

    Qui renferme en son sein, minerais, pétrole, pierre précieuse

    Pays qui saigne, qui agonise, mais le monde ne voit pas

    Pays qui pleure, qui hurle, mais le monde n’entend pas

    Proie des lézards et des rapaces, butins des pillards

    Aucune image, aucune photo, ça traumatiserait trop

    Oui, il vaut mieux ne pas savoir, c’est bien comme ça

    Combien de vies arrachées déjà… Huit… ou dix millions.

    C’est ainsi que t’a appelé, en son dix-huitième livre, le prophète Esaïe

    Terre, où retentit le cliquetis des armes,

    Au-delà des fleuves de l'Éthiopie!

    Nation puissante et qui écrase tout,

    et dont le pays est coupé par des fleuves.**

    La convoitise et la calomnie, et leur fille le vol, sont des crimes !

    Des massacres, assassinats, crimes se perpétuent à l’est du Kongo,

    Les enfants, par la bouche desquels l’Eternel a fondé sa Gloire

    Pour imposer silence à l’ennemi et au vindicatif

    Ce sont eux les victimes favorites, ces faibles, ces tous petits

    Ceux qui ne peuvent pas se défendre, qui ne peuvent répliquer

    On peut les piller, que feront-ils ? On les tuera, eux et leurs dépouilles

    Ils seront tous abandonnés aux oiseaux de proie des montagnes

    Et aux bêtes de la terre ;

    Les oiseaux de proie passeront l'été sur leurs cadavres,

     Et les bêtes de la terre y passeront l'hiver. **

    Crevez, mourrez, périssez, tout le monde s’en fou

    On t’aime mais on te détruit

    On t’aime mais on te salie

    On t’aime mais on t’humilie

    On t’aime mais on te blesse

    On t’aime mais on te blasphème

    L'homme anathème ne rêve que d'exterminer, voler

    Puisses-tu être sage, puisses-tu parvenir à la sagesse

    Rends-toi à l’évidence, prend conscience ton situation, ton destin

    La convoitise et l’envie ne sont pas de l’amour

    Arrêter de chercher à ce qu’on t’aime

    Comme si l’amour de ton Dieu ne te suffisait guère

    On ne t’aime pas, c’est ta terre qu’on veut, ce qu’elle renferme

    Car on trouve que Dieu est injuste de t’avoir donné tout ça à toi

    Le monde estime que tu n’en es pas digne

    As-tu oublié que l’ennemi a pour objectif de tuer, égorger ?

    Tous ceux que Dieu appelle vaillants, bénis, puissants

    Il les attaque, pour que la parole de Dieu paraisse inexacte

    Il ternit la vérité, et sa réalité fausse, menace de s’imposer

    Comme si Dieu n'était plus Vivant !

    Soit tu donnes de toi-même, par ta propre main, tes fils tombent

    Soit on arrache, mais dans tous les cas on prend, et on prend encore

    Ôte l’iniquité du milieu de toi, reviens à ton premier Amour

    Celui qui t’a tout donné, celui de qui tu tiens la vie

    Dans trois jours, ton agonie sera oubliée, tu revivras.

     

     

    * Le choix de l’appelation en Ciluba vient du fait que c’est la seule appellation typiquement africaine, contrairement aux trois autres appellations : Republiki ya Kongó Demokratiki en Lingala, Repubilika ya Kongo Demokratiki en Kikongo, Jamhuri ya Kidemokrasia ya Kongo en Swahili, Jamhuriya= pays en arabe, et les autres mots viennent du français.

     

    ** Esaie 18, qui parle du Kongo, nation puissante située au-delà de l’Ethiopie, et dont le pays est arrosé par des fleuves, mais où retenti le bruits des armes.


    votre commentaire
  • Pourquoi cette désolation...? Qui a installée l'ennemi la mort sur un Trône qui ne lui appartient pas ? La Main de Dieu est-elle devenu trop courte pour sauver ?

     

    Commencement : un seul Dieu

    « Mba nde ne Yehova Loba longoMba nde na busane oa … Wone o ni ndaboa makaka… Mboa farao nu mota njo… Mba nde kakane oa bonam… O teteneyán…, ese mundi bwam … Ekombo e monde mañongoNa bombo beyidi »

     

    Vous connaissez peut être bien cette chanson du feu pasteur Lotin’a Samè, qui parle de l’exode, de la délivrance d’Israel de la servitude en Egypte, pour aller en terre promise, le pays où coule le lait et le miel.

    Voici le premier des commandements que l’Eternel a donné : JE SUIS le Seigneur ton Dieu, tu n’auras aucun autre Dieu que Moi. JE SUIS un Dieu jaloux

     

    EXODE 20 :

     « 1 Alors Dieu prononça toutes ces paroles, en disant :
    2 Je suis l'éternel, ton Dieu, qui t'ai fait sortir du pays d'égypte, de la maison de servitude.
    3 Tu n'auras pas d'autres dieux devant ma face.
    4 Tu ne te feras point d'image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre.
    5 Tu ne te prosterneras point devant elles, et tu ne les serviras point; car moi, l'éternel, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux, qui punis l'iniquité des pères sur les enfants jusqu'à la troisième et la quatrième génération de ceux qui me haïssent, 
    6 et qui fais miséricorde jusqu'en mille générations à ceux qui m'aiment et qui gardent mes commandements. »

     

    Vous avez dit tradition ?

    Il est un Dieu Jaloux et Il est Vivant. Alors pourquoi attiser sa colère et sa jalousie en ayant d’autres dieux. Non non non, Dieu n’est pas mort, Il ne laissera pas sa Gloire à un autre, mais ce sont les morts qui vous servent de dieux qui vous déciment. Pire, l’évocation des morts s’est vêtue d’une peau de belle apparence, plus tolérable, moins soupçonnable, touchant la fibre nostalgique de certains : la tradition !

    De qui… pour qui… par qui… où…quand… comment… et pourquoi ?

    On y met tout et n’importe quoi. Disons-le, toute tradition qui s’oppose à la Parole de Dieu est une condamnation, et non une bénédiction. En voilà une qui a la tête bien dure : la croyance en une quelconque force des ancêtres défunts, qui intercéderaient, donneraient des directives pour le futur, vivraient dans l’eau : archi faux, mensonge ! D’autres peuples déterrent carrément les crânes de leurs ancêtres enterrés à même le sol, au-devant des portes ou dans des chambres mortuaires, ils leur parlent ; les nourrissent : abominables traditions.

     

    Consulter les morts ?

    Esaïe 8 : 19-20

    « 19Si l'on vous dit : Consultez ceux qui évoquent les morts et ceux qui prédisent l'avenir, Qui poussent des sifflements et des soupirs, Répondez : Un peuple ne consultera-t-il pas son Dieu ? S'adressera-t-il aux morts en faveur des vivants ?
    20 A la loi et au témoignage ! Si l'on ne parle pas ainsi, Il n'y aura point d'aurore pour le peuple. »

     

    Deutéronome 18 : 10-12

    « 10 Qu'on ne trouve chez toi personne qui fasse passer son fils ou sa fille par le feu, personne qui exerce le métier de devin, d'astrologue, d'augure, de magicien,
    11 d'enchanteur, personne qui consulte ceux qui évoquent les esprits ou disent la bonne aventure, personne qui interroge les morts.
    12 Car quiconque fait ces choses est en abomination à l'éternel; et c'est à cause de ces abominations que l'éternel, ton Dieu, va chasser ces nations devant toi. »

     

    Lévitique 20 : 6

    « Si quelqu'un s'adresse aux morts et aux esprits, pour se prostituer après eux, je tournerai ma face contre cet homme, je le retrancherai du milieu de son peuple. »

     

    Lévitique 19:31

    « Ne vous tournez point vers ceux qui évoquent les esprits, ni vers les devins; ne les recherchez point, de peur de vous souiller avec eux. Je suis l'éternel, votre Dieu. »

     

    1 Chroniques 10 :13-14

     «  13 Saül mourut, parce qu'il se rendit coupable d'infidélité envers l'Éternel, dont il n'observa point la parole, et parce qu'il interrogea et consulta ceux qui évoquent les morts.
    14 Il ne consulta point l'Éternel; alors l'Éternel le fit mourir, et transféra la royauté à David, fils d'Isaï. »

     

    Ces passages rappellent au peuple de Dieu l’horreur qu’à Dieu de l’évocation des esprits et la consultation des morts.

    Quelqu’un crie là-bas au loin « Pourquoi tant de deuils ? »

    Mais il va consulter des diseurs de bonnes aventures et les évocateurs d’esprits pour connaître les motifs de la mort… Si vous aimez la mort, cette ennemie, elle vous aimera aussi. HALTE !!!

     

    Pas deux maîtres à la fois

    Les commandements de Dieu sont clairs à ce sujet. Mais alors au fil du temps, le peuple s’est éloigné de Dieu pour servir les idoles, et d’autres dieux, tout en restant à l’église, chantant tous les cantiques par cœur, avec un beau grand titre : Mutul’a mwemba, sango pasto, mama diakon, majesté, altesse. HALTE !!!

    Choisis… Choisissons… Choisissez

     

    1 Corinthiens 10 v. 21-22 :

     «Vous ne pouvez boire la coupe du Seigneur et la coupe des démons ; vous ne pouvez participer à la table du Seigneur et à la table des démons. Provoquons-nous le Seigneur à la jalousie ? Sommes-nous plus forts que lui?»

     

    1 Rois 18 :21

    Alors élie s'approcha de tout le peuple, et dit : Jusqu'à quand clocherez-vous des deux côtés ? Si l'Éternel est Dieu, allez après lui; si c'est Baal, allez après lui ! Le peuple ne lui répondit rien.

     

    Luc 16 :13

    « Nul serviteur ne peut servir deux maîtres. Car, ou il haïra l'un et aimera l'autre; ou il s'attachera à l'un et méprisera l'autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mamon. »

     

    Fautes de connaissance ? Sa Miséricorde !

    Osée 4 :6

    « Mon peuple est détruit, parce qu'il lui manque la connaissance. Puisque tu as rejeté la connaissance, Je te rejetterai, et tu seras dépouillé de mon sacerdoce; Puisque tu as oublié la loi de ton Dieu, J'oublierai aussi tes enfants. »

    Jean 8 :32 «  vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira. »

    Jean 9 : 41 « Jésus leur répondit : Si vous étiez aveugles, vous n'auriez pas de péché. Mais maintenant vous dites : Nous voyons. C'est pour cela que votre péché subsiste. »

     

    Actes 17: 27,30

    27il a voulu qu'ils cherchassent le Seigneur, et qu'ils s'efforçassent de le trouver en tâtonnant, bien qu'il ne soit pas loin de chacun de nous,

    30Dieu, sans tenir compte des temps d'ignorance, annonce maintenant à tous les hommes, en tous lieux, qu'ils aient à se repentir,

     

    Dieu a voulu que nous le cherchions en tatonnant, et Il ne tient pas compte des temps de l’ignorance, car il sait que certaines habitudes qui deviennent finalement des traditions sont faites par ignorance. Mais l’heure est venue où tous les hommes, où qu’ils soient doivent se répentir

     

    Laissons donc les morts ensevelir leurs morts, et venons au Dieu vivant. Ceux qui ont accepté cette Parole comme Vérité, ce qu’elle est, cela leur fut imputé à justice. Pour 1000 générations la bénédiction est là, mais il faut revenir à  Dieu, Lui Seul, pas d’autres, Dieu Seul.

    Affranchis par cette vérité, ne prétendez plus être aveugles, ne rejetez pas la connaissance, pour ne pas périr. N’allez pas à des assemblées soit disant traditionnelles, qui ne font qu’irriter  Celui qui vous a aimé le Premier et qui est Jaloux sur vous. IL BENIRA VRAIMENT !!!

     

    Choisissez-donc !

    Josué 24 : 14-15

    « 14 Maintenant, craignez l'éternel, et servez-le avec intégrité et fidélité. Faites disparaître les dieux qu'ont servis vos pères de l'autre côté du fleuve et en égypte, et servez l'éternel.
    15 Et si vous ne trouvez pas bon de servir l'éternel, choisissez aujourd'hui qui vous voulez servir, ou les dieux que servaient vos pères au-delà du fleuve, ou les dieux des Amoréens dans le pays desquels vous habitez. Moi et ma maison, nous servirons l'éternel. »

     

    Actes 16 :

    « 31 Paul et Silas répondirent : Crois au Seigneur Jésus, et tu seras sauvé, toi et ta famille. »

     

    Toi crois seulement, Ta famille sera touchée, Dieu n’est pas injuste, Il est fidèle à sa Parole.

     

    A bon entendeur, salut !!!

     

    Bonam na nded’a Loba ba komeye o mboa o Dina la Yesu Kristo musunged’asu. Amen


    votre commentaire
  • Où vas-tu comme ça, loin d ton Père ?

    Reviens, sinon tu te perdras

     

     « mbalè na ma timba na Tetè… Penda e ma wôndô nde mba tété … Bôngô bo ma sisa nde mba tété … Nde na ma kaka nde mulema… Na dubè ná a mèndè kasa mba » (Lotin’a Samè)

     

    A mboa, tata timba na Tetè, ñena nu pôsi oa, ñena nu namsè oa, ñena nukudumanè oa na minam...

     

     

    Vous n’êtes pas revenus à moi…

     

    Amos 4 : 6-12

    6Et moi, je vous ai envoyé la famine dans toutes vos villes, Le manque de pain dans toutes vos demeures. Malgré cela, vous n'êtes pas revenus à moi, dit l'Éternel.
    7 Et moi, je vous ai refusé la pluie, Lorsqu'il y avait encore trois mois jusqu'à la moisson; J'ai fait pleuvoir sur une ville, Et je n'ai pas fait pleuvoir sur une autre ville; Un champ a reçu la pluie, Et un autre qui ne l'a pas reçue s'est desséché.
    8 Deux, trois villes sont allées vers une autre pour boire de l'eau, Et elles n'ont point apaisé leur soif. Malgré cela, vous n'êtes pas revenus à moi, dit l'Éternel.
    9 Je vous ai frappés par la rouille et par la nielle; Vos nombreux jardins, vos vignes, vos figuiers et vos oliviers Ont été dévorés par les sauterelles. Malgré cela, vous n'êtes pas revenus à moi, dit l'Éternel.
    10 J'ai envoyé parmi vous la peste, comme en égypte; J'ai tué vos jeunes gens par l'épée, Et laissé prendre vos chevaux; J'ai fait monter à vos narines l'infection de votre camp. Malgré cela, vous n'êtes pas revenus à moi, dit l'Éternel.
    11 Je vous ai bouleversés, Comme Sodome et Gomorrhe, que Dieu détruisit; Et vous avez été comme un tison arraché de l'incendie. Malgré cela, vous n'êtes pas revenus à moi, dit l'Éternel...
    12 C'est pourquoi je te traiterai de la même manière, Israël; Et puisque je te traiterai de la même manière, Prépare-toi à la rencontre de ton Dieu, O Israël !

     

     

    Revenez à moi, et je vous guérirai

     

    2 Chroniques 7 : 14-16

    14si mon peuple sur qui est invoqué mon nom s'humilie, prie, et cherche ma face, et s'il se détourne de ses mauvaises voies, -je l'exaucerai des cieux, je lui pardonnerai son péché, et je guérirai son pays.
    15 Mes yeux seront ouverts désormais, et mes oreilles seront attentives à la prière faite en ce lieu.
    16 Maintenant, je choisis et je sanctifie cette maison pour que mon nom y réside à jamais, et j'aurai toujours là mes yeux et mon coeur.

     

    Joel 2 : 12-14

    12Maintenant encore, dit l'Éternel, Revenez à moi de tout votre coeur, Avec des jeûnes, avec des pleurs et des lamentations !
    13 Déchirez vos coeurs et non vos vêtements, Et revenez à l'Éternel, votre Dieu; Car il est compatissant et miséricordieux, Lent à la colère et riche en bonté, Et il se repent des maux qu'il envoie.
    14 Qui sait s'il ne reviendra pas et ne se repentira pas, Et s'il ne laissera pas après lui la bénédiction, Des offrandes et des libations pour l'Éternel, votre Dieu ?

     

    Malachie 3 :7-11

    7 Depuis le temps de vos pères, vous vous êtes écartés de mes ordonnances, Vous ne les avez point observées. Revenez à moi, et je reviendrai à vous, dit l'Éternel des armées. Et vous dites : En quoi devons-nous revenir ?
    8 Un homme trompe-t-il Dieu ? Car vous me trompez, Et vous dites : En quoi t'avons-nous trompé ? Dans les dîmes et les offrandes.
    9 Vous êtes frappés par la malédiction, Et vous me trompez, La nation tout entière !
    10 Apportez à la maison du trésor toutes les dîmes, Afin qu'il y ait de la nourriture dans ma maison; Mettez-moi de la sorte à l'épreuve, Dit l'Éternel des armées. Et vous verrez si je n'ouvre pas pour vous les écluses des cieux, Si je ne répands pas sur vous la bénédiction en abondance.
    11 Pour vous je menacerai celui qui dévore, Et il ne vous détruira pas les fruits de la terre, Et la vigne ne sera pas stérile dans vos campagnes, Dit l'Éternel des armées.


    votre commentaire
  • Ndabo'a Sango : la Maison du père

     

    Aggée 1: 2-8

    « 2Ainsi parle l'Éternel des armées : Ce peuple dit : Le temps n'est pas venu, le temps de rebâtir la maison de l'Éternel.
    3 C'est pourquoi la parole de l'Éternel leur fut adressée par Aggée, le prophète, en ces mots :
    4Est-ce le temps pour vous d'habiter vos demeures lambrissées, Quand cette maison est détruite ?
    5 Ainsi parle maintenant l'Éternel des armées : Considérez attentivement vos voies !
    6 Vous semez beaucoup, et vous recueillez peu, Vous mangez, et vous n'êtes pas rassasiés, Vous buvez, et vous n'êtes pas désaltérés, Vous êtes vêtus, et vous n'avez pas chaud; Le salaire de celui qui est à gages tombe dans un sac percé.
    7 Ainsi parle l'Éternel des armées : Considérez attentivement vos voies !
    8 Montez sur la montagne, apportez du bois, Et bâtissez la maison : J'en aurai de la joie, et je serai glorifié, Dit l'Éternel.
     »

     

    Dans quel état est la maison de l’Eternel ?

     

    Le temple du Saint-Esprit


    votre commentaire
  • Exhortation 6 : Laissez les morts ensevelir leurs morts

     

    Luc 9 : 59-60 « 59 Il dit à un autre : Suis-moi. Et il répondit : Seigneur, permets-moi d'aller d'abord ensevelir mon père. 60 Mais Jésus lui dit : Laisse les morts ensevelir leurs morts; et toi, va annoncer le royaume de Dieu. »

    De nos jours, des gens meurent dans les hôpitaux fautes de soins, parfois parce qu’ils n’ont pas les moyens de payer les frais. Des comédiens ont parodié les marchands des pompes funèbres en ces termes : «mourrez, mourez, il y a des cercueils d’occasion, bon marchés… »

    Au de là de l’aspect visible physiquement, une autre réalité est traduite ici : la réalité spirituelle, C'est-à-dire le culte des morts. Beaucoup de gens pensent que les morts peuvent communiquer avec les vivants, et même leur donner des directives pour leur avenir, c’est une des affirmations les plus courantes dans les pratiques rituelles du pays, en l’occurrence, dans le ngondo, où il est dit que les esprits des ancêtres vivent au fond de l’eau et donne des messages aux vivants. Cette conception de la vie est en abomination totale à l’Eternel, qui dit dans sa Parole :

    Deutéronome 18 : 10-12
    «
    10 Qu'on ne trouve chez toi personne qui fasse passer son fils ou sa fille par le feu, personne qui exerce le métier de devin, d'astrologue, d'augure, de magicien,
    11 d'enchanteur, personne qui consulte ceux qui évoquent les esprits ou disent la bonne aventure, personne qui interroge les morts.
    12 Car quiconque fait ces choses est en abomination à l'éternel; et c'est à cause de ces abominations que l'éternel, ton Dieu, va chasser ces nations devant toi.
    »

    Les pratiquants de ces rites interrogent les morts et disent la bonne aventure, de soit disant messages de la part des morts, ils sont en abomination devant l’Eternel. Et la Bible raconte bien comment Dieu traite ceux qui sont en abomination devant l’Eternel. Si en tant que muna sawa, tu veux
    renoncer à ces pratiques divinatoires, commence à ne plus aller au ngondo, ou tout autre rénions sawa du même genre, et demande à l'Eternel de te délivrer de ces liens là.

    Beaucoup sont entrainé dans ces traditions, et en subissent les châtiments, selon qu’il est écrit « le peuple périt, faute de connaissance » (Osée 4 :6) Le peuple ne périt pas ici parce qu’il a souhaité périr, mais parce qu’il s’est engagé dans des pratiques qui mènent à la mort, sans savoir à quoi ces pratiques menaient vraiment.

    Beaucoup de cas ont été observés, selon lequel, le malade est complètement délaissé, abandonné, alors que même 10.000 francs aurait suffit pour lui acheter des médicaments, mais le jours de sa mort, les listes de commandes s’étalent :
    - cercueil de : 200.000 frs
    - corbillard : 100.000 frs
    - morgue : 5000 frs fois le nombre de jours
    - vêtement du défunt : 150.000 frs, si possible que ce soit importé
    - chaussure, et autres accessoires : 50.000 frs
    - bâches louée pour barrer la route : 20.000 frs
    - chaises de location : 100frs la chaise le couvert fois le nombre
    - vaisselles et couverts : 100 frs le couvert fois le nombre
    - nourritures et boissons : à la hauteur de la grosseur de leurs si nombreux estomacs vides
    - location de la chorale pour venir animer la veillée : 100.000frs
    - transport du corps au village : en fonction de la distance, et nombre de personne.
    - Impression du programme du deuil
    - etc.

    Je ne connais pas tous les prix… Sans compter que des fois, par sa maladie, la personne a vidé les poches de ses proches. Et des fois, ils sont allés voir pendant des années des marabouts et guérisseurs qui ont pris leur part ! Dieu veut pourtant guérir, sauver, mais qui est venu le voir ? Trop de souillures ont éloigné son Esprit, et personne qui l’invoque, mais on invoque tout ce qu’il déteste, qui osera encore tenir Dieu pour responsable des souffrances que traversent certains ?

    Certains viennent à ces deuils pour manger et boire, leur commentaire sont sur les comparaisons des qualités de deuils, mais oui, ils ont versé des larmes, ça se paie !

    Personne ne se soucie de l’âme du défunt, est-il sauvé ? Comment a-t-il mené sa vie ? Quel était sa marche avec le Seigneur ? As peut être ils iront l’invoquer pour qu’il leur donne des directives pour l’avenir. A l’ouest, les funérailles durent même des années, et on ramène le crâne du mort à la maison, à qui il est fait des offrandes !

    Qui dans son voisinage, sa famille ou même son quartier n’a pas encore vu un tel cas ?
    Sortez de là ! Laissez les morts ensevelir leur mort.

    On pourrait croire que ces gens le font sciemment, mais ils sont liés à l’esprit de mort. Ce sont leur parents morts qui doivent leurs donner des directives pour leur avenir. Un peuple où ce sont les morts (la mort !) qui dicte l’avenir…. imaginez vous-même la suite.
    Dans leur logique, il faut assouvir la soif de leur dieu : la mort, donc on ne fait rien pour maintenir les gens en vie, mais à leur mort, on se ruine, vend même son héritage pour enterrer la personne. Le séjour des morts est insatiable.

    Proverbes 30 :15-16 «
    15 La sangsue a deux filles : Donne ! donne ! Trois choses sont insatiables, Quatre ne disent jamais : Assez ! 16 Le séjour des morts, la femme stérile, La terre, qui n'est pas rassasiée d'eau, Et le feu, qui ne dit jamais : Assez ! »

    SORTEZ DU MILIEU DE CELA !
    Que les choses soient claires, il n’y a aucun ancêtre au fond de l’eau qui transmet quoique ce soit comme message à qui que ce soit, il s’agit des démons, de divinités païennes, avec qui les ritualistes lient le peuple, brisez ces liens de captivité pour être affranchis en Jésus-Christ. Si tu reçois dans ta vie un message venant des eaux, saches qu’il te vient du diable, si hier, tu y croyais, aujourd’hui et pour toujours, réfutes et renonces à cette croyances, pour être une nouvelle créature en Christ.


    Quand Jésus- Christ dit de laisser les morts ensevelir leur morts, il ne s’agit pas des morts physiques forcément, mais spirituels, car évidemment, quelqu’un qui est mort ne peut plus rien faire, encore moins ensevelir une autre personne. Ceux qui vivent pour la mort sont morts. Beaucoup de lieux doivent être rebaptisé…

    Actes 2 : 38-40
    «
    38 Pierre leur dit : Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus Christ, pour le pardon de vos péchés; et vous recevrez le don du Saint Esprit.
    39 Car la promesse est pour vous, pour vos enfants, et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera.
    40 Et, par plusieurs autres paroles, il les conjurait et les exhortait, disant : Sauvez-vous de cette génération perverse.
    »

     


    votre commentaire
  •  N'aies aucun autre Dieu que l'Eternel

     

    Voici le premier des commandements  que l’Eternel Dieu donna à Moïse :
    « Je Suis l’Eternel ton Dieu, tu n’auras aucun autre Dieu que Moi » (Exode20 :2-3)

    Beaucoup de gens se disent chrétiens, et sans doute ils pensent vraiment l’être,  mais en même temps, le poids des traditions est tellement fort dans leur vie, c'est-à-dire les liens qui les maintiennent en captivité et les empêche de voir les grâces du Seigneur dans leur vie. Or quand tu es loin du Seigneur, tu es aveuglé, et tu ne peux pas voir ses bontés dans ta vie. Tu te demandes pourquoi tu traverses certaines situations, pourquoi ta famille vit certaines situations, pourquoi un blocage récurrent persiste dans ton village.


    Pour les situations difficiles, il y a plusieurs explications possibles. Si tu es en accord avec la Parole de Dieu, la Bible, alors peut être que le Seigneur veut t’épurer en t’emmenant dans le désert, la plupart des Homme de Dieu ont traversé cela :
    - Abraham
    - Moïse, qui a fait 40 ans dans le désert, derrière le troupeau de Jéthro le madianite
    - Elie, qui s’est retrouvé dans le désert, où les corbeaux le nourrissaient
    - Jean-Baptiste même demeurait dans les déserts et se nourrissait de miel sauvage et de sauterelles
    - Jésus aussi a passé 40 jours de jeune dans le désert avant de débuter son ministère.
    - Les Israelites ont passé 40 ans dans le désert avant d’atteindre la terre promise

    Selon qu’il est écrit : « Je t’emmènerai sans le désert et je parlerai à ton cœur » (Osée 2 :16 ) C’est pour être épuré et disposé pour recevoir du Seigneur. C’est durant son désert que Moïse a vu le buisson ardent, et la Gloire de l’Eternel lui est apparue.

    Mais le désert à une fin, selon qu’il est écrit :
     Psaume 103 :8-9 :  « L'Éternel est miséricordieux et compatissant, Lent à la colère et riche en bonté; Il ne conteste pas sans cesse, Il ne garde pas sa colère à toujours »
    Psaume 30 : 6 : « Car sa colère dure un instant, Mais sa grâce toute la vie »
    Esaïe 57 :16 « Car ainsi parle le Très Haut…Je ne veux pas contester à toujours, Ni garder une éternelle colère, Quand devant moi tombent en défaillance les esprits, Les âmes que j'ai faites. »


    Un désert interminable, depuis des générations, peut avoir autre explication : l’inimitié entre toi (les tiens) et la Parole de Dieu.

    Esaïe 59 : 1-3 « 1 Non, la main de l'Éternel n'est pas trop courte pour sauver, Ni son oreille trop dure pour entendre. 2 Mais ce sont vos crimes qui mettent une séparation Entre vous et votre Dieu; Ce sont vos péchés qui vous cachent sa face Et l'empêchent de vous écouter. 3 Car vos mains sont souillées de sang, Et vos doigts de crimes; Vos lèvres profèrent le mensonge, Votre langue fait entendre l'iniquité. »

    « Vos crimes et vos péchés mettent une séparation entre vous et Moi », dit l’Eternel. De quels crimes s’agit-il ? Lorsque tu t’examines, es-tu persuadé et convaincu d’être un pécheur ? Où alors crois-tu êtres assez bon parce que tu fais certaines œuvres conformes à la loi ? Dans ce cas, trouverais-tu injuste des situations que tu traverses ?

    Pourtant, la Bible dit « Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu  » (Romains 3 : 23)

    C’est le péché qui prive de la gloire de Dieu, en tant que pécheur, tous ont besoin de rédemption, ainsi la Bible continue en disant « et ils sont gratuitement justifiés par sa grâce, par le moyen de la rédemption qui est en Jésus Christ. » (Romains 3 : 24)

    2 Corinthiens 13 :  5 «  Examinez-vous vous mêmes, pour savoir si vous êtes dans la foi; éprouvez-vous vous-mêmes. Ne reconnaissez-vous pas que Jésus Christ est en vous ? à moins peut-être que vous ne soyez réprouvés. »

    Le crime le plus récurrent est le fait de ne pas avoir pour seul Dieu l’Eternel, c’est vrai, de ta bouche, tu peux confesser avoir pour seul Dieu l’Eternel, et pour seul sauveur Jésus-Christ, mais tes actes et les pensées profondes de ton cœur crieront tellement plus fort que tes paroles seront comme une simple cymbale résonnante.

    Si tu donnes plus d’importance à la tradition et aux coutumes qu’à Dieu et à sa Parole, c’est la coutume et la tradition qui sont ton dieu. Si tu te soumets plus aux pratiques tribales qu’à la Parole de Dieu, ces pratiques tribales sont ton dieu.

    Et si tu n’a pas pour seul Dieu l’Eternel, comment espères-tu bénéficier de ses bontés sur la terre des vivants ? Comment espères-tu manger les meilleures productions du pays ? Ce que ne revient de droits qu’à ces enfants !

    Quand tu vas au cinéma, ou dans des fêtes, des réunions, ou même au travail, es-tu plus enthousiaste que quand tu vas à l’Eglise ? Réfléchis bien et répond.

    Le livre de Ruth parle d’une jeune femme qui a renoncé aux traditions païennes de son pays pour suivre sa belle-mère et son Dieu, le seul vrai Dieu. Ruth est devenue une ancêtre de Jésus-Christ de Nazareth selon la Chair, tout comme Rahab de Jéricho.

    Ruth 1 :15-19
    « 15 Naomi dit à Ruth : Voici, ta belle-soeur est retournée vers son peuple et vers ses dieux; retourne, comme ta belle-soeur.
    16 Ruth répondit : Ne me presse pas de te laisser, de retourner loin de toi ! Où tu iras j'irai, où tu demeureras je demeurerai; ton peuple sera mon peuple, et ton Dieu sera mon Dieu;
    17 où tu mourras je mourrai, et j'y serai enterrée. Que l'Éternel me traite dans toute sa rigueur, si autre chose que la mort vient à me séparer de toi !
    18 Naomi, la voyant décidée à aller avec elle, cessa ses instances.
    19 Elles firent ensemble le voyage jusqu'à leur arrivée à Bethléhem. Et lorsqu'elles entrèrent dans Bethléhem, toute la ville fut émue à cause d'elles, et les femmes disaient : Est-ce là Naomi ?
    »


    Matthieu 1 : 1-5
    « 1 Généalogie de Jésus Christ, fils de David, fils d'Abraham.
    2 Abraham engendra Isaac; Isaac engendra Jacob; Jacob engendra Juda et ses frères;
    3 Juda engendra de Thamar Pharès et Zara; Pharès engendra Esrom; Esrom engendra Aram;
    4 Aram engendra Aminadab; Aminadab engendra Naasson; Naasson engendra Salmon;
    5 Salmon engendra Boaz de Rahab; Boaz engendra Obed de Ruth;
    »

    Si la tradition est ton dieu, tu il y a un voile entre Dieu et toi, laisse qu’il soit déchiré en acceptant Jésus-Christ, et en Lui demandant de te délivrer du poids et des liens de la tradition.


    votre commentaire
  • Non au NGONDO !

    Depuis des générations, les peuples à travers le monde sont maintenus captifs de la sirènes des eaux, tant en Europe, qu'en Afrique, en Asie, en amérique, en océanie. Des cultes lui sont rendus.

    Chers frères et soeurs sawa, le peuple de Dieu périt faute de connaissance.

    Le ngondo est un culte démoniaque, qui célèbre la sirène des eaux. On ne peut pas servir deux maîtres, à vous chrétiens, vous ne pouvez pas servir Dieu et Le diable.

    Les morts sont morts. Tout le temps, on nous parle des ancêtres qui on dit ceci ou cela, or ils sont morts ! Seul Dieu est Vivant.

    Ces prétendus ancêtres sont en fait des démons qui rentrent en contact avec le monde des humains.

     

    Les ravages de la sirènes des eaux : impudicité, adultères, infidélités, mode, meurtres, jalousie,

    injustices. Lui rendre un culte c'est de l'idolatrie, et c'est abominable à l'Eternel. Ceci n'est pas contre une personne ou un peuple, Dieu hait le péché, mais il est Miséricordieux envers le pécheur, pour qu'il se convertisse et qu'il vive.

     

    J'appelle tout sawa qui se veut chrétien, de toute ville et village : de Bonendallè à Loum, de Mbanga à Bomono, de Deido à Manengollè, de Limbé à Japoma, de Bona mikengé à Susa, de Mboamanga à Nkongsamba, de Dizanguè à Bonamuti, de Yabassi à Jebalè...

    Levez-vous dans la prière contre ce culte des eaux, ce n'est pas votre culture, c'est Dieu qui vous a créés, vous êtes né de Dieu, c'est Lui seul que vous devez adorer et craindre. les sirènes ne sont pas vos ancetres.

    Dans la Grèces et la Rome antique ou en orient, ces démons sont connu sous des noms tels que vénus, aphrodite, astarté, jézabel... ce sont des monstres. L'Eternel a ordonné d'exterminer ceux qui adoraient ces démons, le monde est aujourd'hui comme Ninive, en sursis, Convertissons-nous tous véritablement, et du fond de nos coeurs, Luttons de toute notre force contre le culte à la sirène.

    Elle a amené la division, le sawa n'aime plus son frère, et on clame que l'ennemi du sawa c'est lui même ! Je dis non! Ton frère ne te déteste pas, c'est la sirène des eaux qui vous divises !

    On n'a pas à lutter contre la chair, mais contre les dominations, les autorités, donc les sirènes des eaux fait partie. Crions  au Seigneur de toute nos forces, il est venu libérer les captifs.

    Soyons de vaillant héros comme Gédéon, renversons et brisons l'autel de bal des miengu, ces abominations de la nature, qui n'oont pour but que d'agrandir le royaume des ténèbres.

     


    5 commentaires
  • Sommaire :

     

    1) La réputation

    2) Le Jonas de ta vie

    3)Cherche à plaire à ton Dieu, et il te récompensera


    votre commentaire
  • Lire d'abord : http://duala.kazeo.com/Textes-Bibliques/Genese-29-31-35,a1788314.html

     

    Léa : épouse mal aimée de Jacob

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique