• <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p></o:p>

    <o:p></o:p>

    La Marseillaise
    L'Hymne national français<o:p></o:p>

    La Marseillaise a été composée par Claude-Joseph Rouget de Lisle en 1792 et a été déclarée « l'hymne national français » en 1795.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p>http://old.marseillaise.org/francais/audio/marseillaise.mov</o:p>

    <o:p></o:p> 

    <o:p></o:p> 

    Allons enfants de la patrie,
    Le jour de gloire est arrivé !
    Contre nous de la tyrannie
    L'étendard sanglant est levé ! (bis)
    Entendez-vous dans les campagnes,
    Mugir ces féroces soldats ?
    Ils viennent jusque dans nos bras
    Égorger nos fils, nos compagnes !<o:p></o:p>

    Refrain<o:p></o:p>

    Aux armes, citoyens !
    Formez vos bataillons !
    Marchons ! Marchons !
    Qu'un sang impur
    Abreuve nos sillons !


    <o:p></o:p>

    ~ ~ ~ ~ ~<o:p></o:p>

    Que veut cette horde d'esclaves,
    De traîtres, de rois conjurés ?
    Pour qui ces ignobles entraves,
    Ces fers dès longtemps préparés ? (bis)
    Français ! pour nous, ah ! quel outrage !
    Quels transports il doit exciter !
    C'est nous qu'on ose méditer
    De rendre à l'antique esclavage !<o:p></o:p>

    Quoi ! ces cohortes étrangères
    Feraient la loi dans nos foyers !
    Quoi ! ces phalanges mercenaires
    Terrasseraient nos fiers guerriers ! (bis)
    Grand Dieu ! par des mains enchaînées
    Nos fronts sous le joug se ploiraient !
    De vils despotes deviendraient
    Les maîtres de nos destinées !<o:p></o:p>

    Tremblez, tyrans ! et vous, perfides,
    L'opprobre de tous les partis,
    Tremblez ! vos projets parricides
    Vont enfin recevoir leur prix ! (bis)
    Tout est soldat pour vous combattre,
    S'ils tombent, nos jeunes héros,
    La France en produit de nouveaux,
    Contre vous tout prêts à se battre !<o:p></o:p>

    Français, en guerriers magnanimes,
    Portez ou retenez vos coups !
    Épargnez ces tristes victimes,
    A regret s'armant contre nous. (bis)
    Mais ces despotes sanguinaires,
    Mais ces complices de Bouillé,
    Tous ces tigres qui, sans pitié,
    Déchirent le sein de leur mère !<o:p></o:p>

    ~ ~ ~ ~ ~<o:p></o:p>

    Amour sacré de la patrie,
    Conduis, soutiens nos bras vengeurs !
    Liberté, Liberté chérie,
    Combats avec tes défenseurs ! (bis)
    Sous nos drapeaux, que la victoire
    Accoure à tes mâles accents !
    Que tes ennemis expirants
    Voient ton triomphe et notre gloire !<o:p></o:p>

    Refrain<o:p></o:p>

    Nous entrerons dans la carrière
    Quand nos aînés n'y seront plus ;
    Nous y trouverons leur poussière
    Et la trace de leurs vertus. (bis)
    Bien moins jaloux de leur survivre
    Que de partager leur cercueil,
    Nous aurons le sublime orgueil
    De les venger ou de les suivre ! <o:p></o:p>

    Refrain <o:p>


     

    D'origine incertaine, l'hymne britannique God save the Queen fut chanté pour la première fois en 1746 après la victoire de George II à Culloden.

    http://www.anglaisfacile.com/free/civi/hymne.mid

    <o:p></o:p> 

    God save our gracious Queen,
    Long live our noble Queen,
    God save the Queen !
    Send her victorious,
    Happy and glorious,
    Long to reign over us,
    God save the Queen !<o:p></o:p>

    O lord God arise,
    Scatter our enemies,
    And make them fall !
    Confound their knavish tricks,
    Confuse their politics,
    On you our hopes we fix,
    God save the Queen !<o:p></o:p>

    Not in this land alone,
    But be God's mercies known,
    From shore to shore !
    Lord make the nations see,
    That men should brothers be,
    And form one family,
    The wide world over<o:p></o:p>

    From every latent foe,
    From the assassins blow,
    God save the Queen !
    Over her thine arm extend,
    For Britain's sake defend,
    Our mother, prince, and friend,
    God save the Queen !<o:p></o:p>

    Thy choicest gifts in store,
    On her be pleased to pour,
    Long may she reign !
    May she defend our laws,
    And ever give us cause,
    To sing with heart and voice,
    God save the Queen !<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

     


     

    L'inno nazionale di Mameli : http://www.quirinale.it/simboli/inno/inno.htm#

      

    Fratelli d'Italia
    di Goffredo Mameli
    musica di Michele Novaro

    Fratelli d'Italia,
    l'Italia s'è desta,
    dell'elmo di Scipio
    s'è cinta la testa.
    Dov'è la vittoria?
    Le porga la chioma,
    che schiava di Roma
    Iddio la creò.

    Stringiamoci a coorte,
    siam pronti alla morte.
    Siam pronti alla morte,
    l'Italia chiamò.
    Stringiamoci a coorte,
    siam pronti alla morte.
    Siam pronti alla morte,
    l'Italia chiamò, sì!

    Noi fummo da secoli
    calpesti, derisi,
    perché non siam popoli,
    perché siam divisi.
    Raccolgaci un'unica
    bandiera, una speme:
    di fonderci insieme
    già l'ora suonò.

    Uniamoci, uniamoci,
    l'unione e l'amore
    rivelano ai popoli
    le vie del Signore.
    Giuriamo far libero
    il suolo natio:
    uniti, per Dio,

     

     

     

     

    </o:p>

     


    votre commentaire
  • Wouri : Duala

    Fako : Limbé, Buea

    Meme : Kumba

    Manyu : Mamfé

    Mungo : Nkongsamba

    Nkam : Yabasi

    Kupe-manenguba : Bangem

    Ndian : Mundemba

    Sanaga : Edie

    Tube : kribi


    votre commentaire
  • L'énigme du Quatrain de Nostradamus retrouvé à la bibliothèque de Modave

    Par Polycarpe Brisset

    Voilà la Feuille de Modave

     Introduction scientifique

    Je suis convaincu que le hasard n'existe pas. Mais il y a des forces que nous ne comprenons pas et que nous appelons le hazard. Tout Homme de Science que je suis, je ne suis pas si naïf que mon épouse, Jeaninne, qui va voir une cartomancienne - malgré mes interdictions. Je ne crois pas aux cartomanciennes, mais la vraie voyance, ça existe, c'est sûr. Ne sommes-nous pas tous étonnés de voir se réaliser les prédictions de Nostradamus? J'emprunte d'ailleurs régulièrement des livres sur Nostradamus à la bibliothèque de Modave, car il n'y a pas assez d'Hommes de Science et Philosophes qui éclairent de leur lanterne ses prédictions. Dans mon cas, je regarde les Quatrains et les Centuries surtout avec un oeil d'égyptologue et de linguiste, disciple de Cheikh Anta Diop que je suis. Il y a quelques semaines, j'ai trouvé un feuillet dans un vieux livre de Nostradamus. Le feuillet me parait plus ancien que le livre. Du XVIe siècle, car écrit en vrai vieux français, que je reconnais (je suis autididacte). Je me suis rendu compte qu'il s'agit d'un quatrain perdu, et donc retrouvé. Retrouvé par moi, Polycarpe B. Brisset! Je me suis mis à déchiffrer, quelle découverte.

    Nostradamus a tout prévu

    En fait, j'ai trouvé qu'il y a deux Mystères, dont j'ai des éléments de réponses :

    • Pourquoi ce quatrain ne se trouve-t-il pas dans les recueils de Nostradamus?
    • Qu'en est la signification?

    La réponse à la première question est dans la deuxième. Il existe une conspiration mondiale pour occulter l'apport des Africains à la Civilisation! Que dis-je - l'Origine de toute Civilisation!!

    Le quatrain

    Vers Nil sec ante Aediope nymphes portent aqua
    Qu'on ne rie que mythique d'homme tondez cest Sothys
    L'ouïe parfaict Aetilez radeau Tage & fleuue d'Escault négries
    Lys se repent uerra envers force carpes briser en carauane

    Analyse kémétique et diopienne

    Fragment de texte Interprétation kémétique Commentaires
    sec ante Aediope Cheikh Anta Diop
    homme tondez navigateur homme d'ondes (de la mer)
    mythique...c'est Sothys Sésostris le pharaon mythique Sesostris (dont parlent Hérodote et Diodore, à ne pas confondre avec Senwosret I,II, III)? Où bien l'étoile Sothys = Vénus
    L'ouïe parfaict navigation parfaite à vue et à l'ouïe?
    Aetilez est allé ouvert à d'autres interprétations
    Tage le fleuve Tage au Portugal
    fleuue d'Escault le fleuve l'Escaut en Belgique
    négries rendu noirs le pays Noir, voir mes publications
    Lys se repent Lisbonne se repent = serpent; Lys serpent = lis boa = Lisbonne
    force carpes briser Polycarpe Brisset force = nombreux = πολλοί (grec) = poly carpe brisset
    en carauane en caravane Camping les Hirondelles à Oteppe (Hotep), où j'ai fondé l'Université Kémétique de Hotep

     



    1 commentaire
  •  

    La Belgique fondée par les Égyptiens : preuves irréfutables

    Un article de la désencyclopédie.

    Fichier:Paul VDB.jpgPr. Polycarpe B. Brisset, autodidacte, philosophe et homme de science belge

    Résumé d'une thèse de Docteur d'État à l'Honorable Université de Klow (Syldavie), Faculté de Morosophie. Auteur: Polycarpe Bienvenue Brisset, Homme de Science, Philosophe et Égyptologue belge.

    Sommaire

    <script type="text/javascript">// <![CDATA[ wgAfterContentAndJS.push(function() { if (window.showTocToggle) { window.tocShowText = "afficher"; window.tocHideText = "masquer"; showTocToggle();}}); // ]]></script> [modifier] Thèse

    Le Pr. Polycarpe Brisset a découvert que la Belgique a été (re)fondée par les Égyptiens ayant fui l'occupation de l'Égypte par les Romains sous Auguste. D'amples preuves irréfutables se trouvent encore en Belgique sous la forme de toponymes, usages et coutumes (p.ex. la vénération de la déesse Isis sous la forme de Vierge Noire), étymologies, architecture, cuisine, et structure du pays. Les implications sont importantes ; par exemple, selon Cheikh Anta Diop, les Égyptiens étaient noirs, cette vérité induit le fait que les Belges sont des Noirs africains.
    L'auteur prendra bientôt sa place parmi d'autres Savants en publiant sa thèse richement illustrée chez l'éditeur Menaibuc. Il demandera aussi à être reçu comme Membre Correspondant au Centre d'Études Égyptologiques C.A. Diop de l'Institut Africain d'Études Prospectives. Son épouse Jeaninne publiera bientôt (également chez Menaibuc) son livre de cuisine Kemet dans votre assiette - La cuisine kémético-belge pour la ménagère moderne d'aujourd'hui.

    Camping l'Hirondelle à Hotep (Oteppe)

    Durant l'été, les mercredi après-midi, le Pr. Brisset donnera une série de conférences avec diapos à l'auditorium (la cafétaria) du camping "l'Hirondelle" de Oteppe (Hotep) (merci à M. Claude Bultereijs). Vous pourrez y joindre l'utile (mon enseignement) à l'agréable (la glace). Suivez les flèches Université d'été kémétique : une charmante hôtesse (mon épouse Jeaninne) vous y accueillera avec le plus grand sourire. Vous pourrez y acheter mon livre, avec dédicace. Un minimum de silence sera exigé durant la conférence.




    [modifier] Kemet - le Pays Noir en Belgique

      

      

    Le Borinage ou Le Pays Noir

    Les anciens Égyptiens appelaient parfois leur pays Kemet (km.t), le Pays Noir (depuis Sésostris III, mais rarement). Jusque dans les années 50 du siècle passé, on pensait que ce nom venait du limon noir et fertile que la crue du Nil déposait chaque année sur ses rives et qui permettait l'agriculture, par contraste avec la terre rouge, le désert Decheret (dšr.t). Les divinités fluviales et les dieux ayant un rapport avec la résurrection (Isis, Osiris) étaient peints en noir ou vert, alors que les autres était blancs. Depuis la révélation de Cheikh Anta Diop nous savons que le mot km.t (la Noire) veut dire "Pays des Noirs", les Égyptiens, Noirs, se définissant comme tel par contraste avec leur voisins (Éthiopiens, Soudanais, Lybiens) qui était Blancs, ou moins noirs. Exactement comme, par exemple, le Nigéria (du latin niger : noir) "Pays des Noirs" par contraste au Cameroun, Bénin, pays voisins habités par des Blancs.

    Une situation très similaire s'est développée en Belgique. La région du Borinage en Hainaut, très riche en charbon, était appelée le Pays Noir à cause de sa population Égyptienne (kémite) donc noire. Après le blanchissement des Égyptiens, ce nom est resté, mais la provenance du terme noir est alors attribuée au noir de charbon - étymologie improbable, car posant un grand problème : pourquoi les autres région houillères en Europe ne s'appelent-elles pas également Pays Noir ?

      

      

    Roi des deux pays, de haute et basse Belgique, fils de Râ, Baudoin, vivant éternellement


    L'analogie avec l'Égypte antique va encore plus loin. L'Égypte était divisée en 2 pays - la Haute et la Basse Égypte - et on parlait des "Deux Pays". Après leur arrivée en Belgique, les Égyptiens ont recréé la même situation en divisant le pays en deux : la Wallonie (haute) et la Flandre (basse). Ainsi, le roi pouvait continuer à s'appeler seigneur des deux pays comme jadis en Égypte.


    Sur le sujet du nom Kemet, et l'occultation de la Vérité par les Blancs, vous pouvez lire mes extensions irréfutables de la théorie diopienne.

    [modifier] Tableau de Correspondance Toponymique

    Tous les Égyptologues sont frappés par la ressemblance étonnante des toponymes belges avec les mots égyptiens. Nous avons dressé une longue liste de correspondances, dont voici un extrait:

    Ville en Belgique

    Hiéroglyphe

    Prononciation

    Manuel de Codage

    Traduction et Commentaires

    Anvers

      

    Anwr

    D36:N35-G4-O49

    Myrrhe

    Bastogne

      

    Bast Ankh

    W1-X1-B1-S34-O49

    Vie de (la déesse-chat) Bastet

    Bruxelles

      

    Per Ka Serw

    O1-D28-S29-D21-A21:Z2-O49

    Maison de l'Esprit des Fonctionnaires (européens)

    Haacht

      

    Akhet

    N28:O49

    Horizon au Soleil Levant

    Huy

      

    Haw

    V28-D36-G43-P1:Z2-O49

    Bateaux (sur la Meuse)

    Mons

      

    Menes

    Y5:M35-M17:O49

    Pharaon Ménès, unificateur de l'Égypte

    Ostende

      

    Ousat n Dw

    Q1-X1:H8-B1-N35-N14-G1-A30-O49

    Isis la Vénérée

    Oteppe

      

    Hotep

    R4:X1*Q3-O49

    Offrande, Paix (il y a d'ailleurs un camping où Prof. Polycarpe B. Brisset et Mme, née Vandepudt louent une caravane à leur beau-frère)

    Perk

      

    Per Ka

    O1-D28-O49

    Maison du Ka (esprit)

    Romsée

      

    Rêmessou

    N5:Z1-F31-S29-M23-O49

    Pharaon Ramsès

    Wezemaal

      

    Wasir Maat

    C10-F12-S29-O49

    Force de la Justice

    [modifier] Vestiges des Usages et Coutumes des Égyptiens en Belgique

      

      

    La déesse Isis est encore vénérée comme Vierge Noire

    Comme l'a déjà démontré par preuves irréfutables le Pr. Louis-René Parfait Étilé, la déesse égyptienne Isis est bel et bien présente en Belgique, intégrée dans le panthéon catholique, mais encore bien reconnaissable par sa noirceur.

      

      

    Ostende, Isis la Vénérée

      

      

    Mets traditionnel servi dans une pyramide inversée.

    Un exemple frappant d'une Vierge Noire se trouve à Halle. Il existe d'autres formes moins visibles d'Isis. Prenez par exemple le nom de la ville d'Ostende en Égyptien: il contient une étoile. Une preuve de plus: la Vierge y est vénérée comme "Marie Étoile des Mers" (Stella Maris). Ceci prouve d'ailleurs que les Égyptiens sont venus en Belgique par la mer, et ont débarqué à Ostende, du bateau Merri Hathor, toujours honoré sous le nom Mercator. Bien que le Merri Hathor original, voilier en papyrus, ait péri, les Ostendais reconstruisent, génération après génération, une fois et chaque fois, un nouveau voilier, symbole de leur provenance. De nombreux commerces et immeubles à Ostende et dans les alentours sont encore dédiés à Isis (p.ex. Isis Event, un club de tennis Isis, un magasin de lingerie Isis, une coiffure Isis, un kebab Isis, un bar Isis (où on aurait signalé Freddy Dequeecker)...). Il existe d'ailleurs aussi d'autres établissements dédiés aux divinités égyptiennes, comme les Kebab et la Pizzeria Amon, ou aux rois d'Égypte (café le Pharaon) et le Bar Sphynx.

    Notez d'ailleurs que la ville d'Ostende a gardé sa signification religieuse comme ville sainte du catholicisme, en particulier en relation avec la Vierge Marie. La prière Salve Regina dit Et Jesum, benedictum fructum ventris tui, nobis post hoc exilium ostende, et l'antienne Asperges me (les asperges, symbôle de la virilité osirienne sont une spécialité belge) nous fait prier: ostende nobis, Domine, misericordiam tuam.

     

      

      

    On honore toujours les anciens dieux en Belgique

    D'autres pays, la France pour ne pas la nommer, ont essayé de voler à la Belgique son illustre et antique pédigrée en prétendant, par exemple, que le nom de Paris viendrait de per-Isis (maison/temple d'Isis ?), comme l'a fait le Savant Pr. Jean-Philippe Omotunde.

      

     

    Paris = Per Ousat ? Allez une fois !

    Malgré l'irréfutabilité des preuves et le haut contenu morosophique de cette thèse, nous osons douter : per-Isis n'est pas de l'Égyptien : Isis est la version grecque de la déesse, alors que seul per est un mot Égyptien. Il est improbable que l'on ait juxtaposé deux mots de langues différentes. Si on veut dire Temple ou Maison d'Isis en Égyptien, ce serait pr-ousat, en grec ce serait oikos isis. Dans le premier cas, les Parisiens s'appelleraient aujourd'hui des Proust, dans le second, des Oikises.

    [modifier] Kemet dans votre assiette - la cuisine kémético-belge

     

     

    Jeaninne Brisset, épouse

    Le Grand Savant Cheikh Anta Diop crut reconnaître dans sa langue maternelle, le wolof, des racines égyptiennes (kémitiques), et il a publié une liste (extrait de Parenté génétique de l’égyptien pharaonique et des langues négro-africaines) de correspondances entre le wolof et l'égyptien, que j'ai eu l'honneur de corriger et de compléter, pour que les inexactitudes de cette liste ne confondent pas les étudiants.
    Mon épouse Jeaninne a utilisé le même procédé que le Grand Savant pour reconnaître des mots égyptiens dans les plats belges qu'elle cuisinait tous les jours (quand on n'est pas au camping de Hotep, car on n'y a qu'un seul bec de gaz). Le résultat est époustouflant et irréfutable : la cuisine belge est fondamentalement kémétique dans sa nomenclature.
    Commençons par le plus important : Nefertiti, reine kémitique (nefrt-jty) a donné son nom au plat national, les frites, avec de la mayonnaise (orig. amonnaise du dieu Amon, aussi atonnaise sous Akhénaton). Pour en faire, on a épluché des ptahtates, du dieu Ptah.

     

     

    Rê aux Khépera


    Le dieu Chou nous donne les choux de Bruxelles, choux verts ou blancs, et la choucroute. Une fois de temps en temps, nous honorons le dieu Raie au beurre noir et aux Câpres. Nous vénérons le dieu Montjou dans le fromage blanc Monchou avec la confiture de rhubarbe (Râ barbe).
    Mon épouse Jeaninne publiera bientôt ses recherches et les recettes dans son livre de cuisine, Kemet dans votre assiette - La cuisine kémético-belge pour la ménagère moderne d'aujourd'hui. à paraître chez l'éditeur kémétique Menaibuc.

    Appel aux Autodidactes et à la Jeunesse : vous observerez, par l'exemple de mon épouse, une simple femme du peuple, que la Linguïstique Comparée telle que pratiquée par les Grands Savants est à la portée de tous pour développer des Théories de Grande Importance, et que le domaine de l'Égyptologie y offre des ressources inépuisables. Contribuez-y !

    [modifier] Architecture et Arts Égyptiens en Belgique

     

     

    Malédiction des pharaons, le redoutable gotverdoem

    Il est intéressant de noter que - signe de deuil de leur pays? - les Égyptiens belges n'ont érigé que peu d'obélisques (deux recensés) depuis le débarquement à Ostende. Par contre, ils ont repris la tradition de l'Ancien Empire d'inhumer les rois et reines dans des pyramides, dont la Belgique abonde maintenant (il doit y en avoir 60). Les Belges, respectueux de leur ancêtres, interdisent les fouilles archéologiques dans les pyramides (qu'on appelle aussi terrils), par crainte de la malédiction des pharaons.

    Les pharaons belges ont bâti plusieurs temples magnifiques dont très peu ont survécu à la fureur des iconoclastes protestants et catholiques au XVIe siècle. Un exemplaire bien conservé et récemment restauré se trouve à Anvers (Anwr). Les pharaons belges, nostalgiques du Pays du Nil, collectionnaient aussi des animaux exotiques et construisaient des jardins de plantes tropicales à Laeken et à Meise. Plusieurs tentatives d'élevage de crocodiles ont échoué - dans la Meuse, l'Escaut et la Dyle (cette dernière rivière tire son nom des innombrables croco-dyles que Ptolémée XVII et Touthmôsis VII y ont lâchés).
    Non seulement l'Égypte est-elle présente dans l'architecture belge, elle l'est aussi dans la peinture, même très visible dans l'oeuvre de Lambert Lombard (1505/6-1566) qui osait braver l'Inquisition en cachant des hiéroglyphes dans ses tableaux. Son tableau a été montré lors d'une exposition d'objets égyptiens qui a eu lieu en 2006 à Liège.

     

    Pyramide de Cléopâtre IX

     

    Pyramide de Psammetichus XIV (avec, à l'horizon, la Vallée des Rois à Liège)

     

    Pyramide de Léopold II

     

    Pyramides de Ptolémée XX et d'Amenhotep VIII

     

    Pyramide à Waterloo

     

    Temple égyptien au Zoo d'Anvers - Hiéroglyphes avec la présentation des animaux à la déité de la Ville d'Anvers

     

    Temple égyptien au Zoo d'Anvers

     

    Temple égyptien au Zoo d'Anvers - Pèlerins à l'entrée

     

    Temple égyptien au Zoo d'Anvers - Côté arrière avec girafes

     

    Obélisque Anspach, Quai aux Briques, Bruxelles

     

    Obélisque Notre Dame, Place de la Chapelle, Bruxelles

     

    Détail du tableau représentant saint Paul et saint Denis devant l'autel du dieu inconnu, de Lambert Lombard avec hiéroglyphes (lion, œil, soleil)

    [modifier] Travaux scientifiques similaires

     

     

    Xe Congrès de Savants Linguïstes-Égyptologues. Remarquez que M.Bilolo est exclu

    Le Savant P.B. Brisset n'ignore pas qu'il existe d'autres Théories similaires concernant les parentés rarement soupçonnées entre ethnies, ou des migrations, Théories dont les méthodes morosophiques admirables et les preuves irréfutables méritent d'être citées ici comme référence, car elles ne font que fortifier ma Thèse en justifiant mes méthodes scientifiques (je donne en même temps la classification morosophique dans le célèbre Tableau de Brisset) :

    • K.G. Hollyman, Le sottisier savant ou spécimen exemplaire des preuves irréfutables de l'origine française des Océaniens. Textes du XIXe siècle prouvant par des arguments linguistiques l'origine française des Océaniens. Publié au CNRS, donc très irréfutable. Méthode Morosophique (Linguistique * Histoire).
    • Paul White a trouvé des hiéroglyphes égyptiens en Australie. Une expédition égyptienne du temps de Chéops aurait d'ailleurs importé des kangourous en Égypte, dont il existe encore une statuette et des fossiles. Méthode Morosophique (Fraude * Histoire)
    • Joseph de Guignes (1721-1800), Mémoire dans lequel on prouve que les Chinois sont une colonie égyptienne. Le chinois et l'égyptien sont parents, l'un dérivé de l'autre. L'article Wikipédia qualifie son système de raisonnement "établi fort ingénieusement". Méthode morosophique : (inconnu * Histoire)
    • Hilaire de Barenton, père capucin, La langue étrusque, dialecte de l'égyptien (1920). Plus tard, il penche plutôt pour le sumérien, ce qui est dommage. Méthode morosophique : (Linguistique * Histoire)
    • Aboubacry Moussa Lam, De l'origine égyptienne des Peuls, Présence Africaine/Khepera, Paris, 1993. Les Peuls sont donc les frères des Belges, mais non blanchis. Méthode morosophique : (Linguistique * Histoire)
    • Joseph Smith, Le Livre de Mormon. Écrit en égyptien réformé! Une civilisation venant de Jérusalem aurait habité le continent américain, tout comme les Égyptiens en Belgique. Méthode morosophique : (Révelation * Histoire).
    • Cheikh Anta Diop, Nations Nègres et Culture et Parenté génétique de l'égyptien pharaonique et des langues négro-africaines. Les Égyptiens sont noirs, et l'égyptien est similaire au wolof. Preuve irréfutable classique : une longue liste de similarités. Méthodes morosophiques : (Linguïstique/Source non fiable * Histoire).
    • Russell Schuh prouve (page 10) que l'anglais est similaire au wolof, en utilisant les méthodes de Cheikh Anta Diop. Méthodes morosophiques : (Linguïstique * Rigolade).
    • Mubabinge Bilolo. Inutile de le présenter, il est célèbre, selon son website. Possède une Université Bilolo African University Studies. Pour la complétude : en 2005 il soutient la thèse selon laquelle l'ancien égyptien serait une langue bantu et qu'il serait encore parlé jusqu'à ce jour en Ouganda au Zimbabwe et en Afrique du Sud. Sa contribution “Ancien Égyptien - Langue Bantu ?” n'a pas été acceptée au Tenth International Congress of Egyptologists à cause de l'anti-négrisme en égyptologie. Racisme !. Méthode morosophique : (Linguistique * Histoire)
    • J. Prat, Les langues Nitales, d'où viennent les langues préfixales dites langues Bantoues ? Elles viennent de la langue latine. Un missionnaire vous le dit, cela ne peut être que vrai. Méthode morosophique : (Linguistique * Histoire)
    • Edo Nylant a trouvé, preuves irréfutables à l'appui, que toutes les langues (y compris le ainu du Japon) sont dérivées d'une langue saharienne, dont le basque serait le plus proche parent. Sa preuve est onéreuse, mais impressionnante: il écrit un article pour chaque langue. Méthode morosophique : (Linguistique * Histoire)
    • Gilbert Ngom, Parenté génétique entre l´égyptien pharaonique et les langues négro-africaines modernes : exemple du duala. Convaincant! Le mot égyptien Her y est comparé au mot douala b-osó. Presque identique, quoi. Une citation immortelle, trouvaille presqu'einsteinienne: Comme l'égyptien, le duala comprend plusieurs dialectes. Méthode morosophique : (Linguistique * Histoire)
    • Ivan Van Sertima, Ils y étaient avant Christophe Colomb (Flammarion). Les premiers Américains viennent donc d'Afrique noire. Méthode morosophique : (Faux, erreur, mensonge * Histoire)
    • Ivan Van Sertima, Les Noirs occupaient l’Espagne avant l’invasion Maure. Encore ! Ce Savant Auteur voit des noirs partout. Heureusement que je l'ai devancé avec ma Thèse sur les Belges. Il lui reste encore la Chine à noircir (Mao Tsé-toung ? Mao veut dire ainé en langue Toucouleur (MawDo) et Sétou veut dire miroir en Wolof - preuve irréfutable). Méthode morosophique : (Faux, erreur, mensonge * Histoire)
    • Michel Sabater, Les Mayas. Prouve, par preuves et calculs irréfutables, qu'il a dû exister un contact entre les mayas et les ancien Égyptiens, en citant le petit-fils de Schliemann. Méthode morosophique : (Calculosophie * Histoire)
    • P. Vergilius Maro, L'Énéide. Les anciens Romains descendraient des anciens Troyens rescapés après la destruction de Troie. Œuvre de propagande. Méthode morosophique : (Fraude * Histoire)
    • Numbianem et Nsaka Sesepkekiu. Le Complet ! Les Chinois et Japonais en sont aussi (des Noirs je veux dire). Et le Bouddha (Gautama). Méthode morosophique : (Fraude, Humanité).
    • Jean-Pierre Brisset, La Grande Nouvelle. Nous descendons tous des grenouilles (résumons pour le bon ordre : d'abord des grenouilles, puis des Noirs, puis les Celtes, puis les Égyptiens, enfin les Belges pour parfaire la Civilisation). Preuves irréfutables par méthode linguïstique. Voici le Texte. Méthode morosophique : (Linguistique, Humanité).
    • Jean-Jacques Dortous de Mairan (1678-1771) Lettres au R.P. Parrenin 1759, Étude comparée des langues arabe et chinoise. Méthode morosophique : (Linguïstique, Humanité).
    • Hermann F. Kvergić. Ce docte Savant Autrichien a découvert, par preuves irréfutables, et encouragé par Kemal Atatürk, que toutes les langues sont dérivées du turc. École de okul (école). Bulletin de belleten (apprendre par coeur). Electrique de yaltirik (rayonner). Si vous croyiez que géométrie vient du grec γῆ (terre) et μέτρον (mesure) vous êtes bien bête : c'est du turc : de gen (large). Liquide, c'est ilik (moelle). Méthode morosophique : (Linguistique, Humanité).
    • Becanus. Dans son Hieroglyphica (posthume, 1580) ce Grand Savant prouve que les hiéroglyphes égyptiens sont identiques à la langue brabançonne (le flamand). Notez que par transitivité avec le Travail de CA Diop, le flamand et le wolof sont identiques. Et par les Travaux de Hilaire de Barenton, on peut y ajouter l'étrusque et le sumérien. Méthode morosophique : (Linguistique, Histoire).
    • Jean Hardouin Chronologiae ex nummis antiquis restitutae (1696) et Prolegomena ad censuram veterum scriptorum: les écritures antiques, oeuvres d'art, inscriptions etc. sont fausses, fabriquées par des moines au XIIIe siècle. Méthode morosophique : (Erreur, Humanité). Se basant sur ces travaux, et sur celui de Nikolai Alexandrovich Morozof, le mathématicien Anatoli Fomenko a rejeté toute la chronologie comme fausse : La Nouvelle Chronologie : l'Histoire n'est pas plus ancienne que 1200 ans - l'Égypte antique, Rome, Grèce, c'est fabriqué au IXe siècle.
    • Éloi Johanneau, Mélanges d'origines étymologiques et de questions grammaticales (1818). On lui doit "Les Celtes sont le plus ancien peuple de la terre; leur langue, mère des autres langues, s'est conservée presque intacte dans le bas-breton; ils étaient de profonds philosophes, dont les révélations se sont transmises aux écrivains du Pays de Galles [...]". Méthode morosophique : (Linguistique * Histoire).

    [modifier] Réponse à mes Réfutateurs

     

     

    Les Belges blanchis depuis le IVième siècle par les Francs, Espagnols, Autrichiens etc.

    Il est inutile d'essayer de réfuter ma Thèse. Elle est soutenue par tant de preuves tellement irréfutables que vous sortirez ridiculisés de toute discussion. Comme cela ne paraît pas en effrayer certains, comme Claude Bultereijs ou Freddy Dequeecker, un nombre d'arguments contre ma Thèse ont été formulés, et, Homme de Science consciencieux que je suis, j'ai résumé ces questions et mes réponses ci-dessous.

    • Si les Belges étaient des Noirs, pourquoi ils ne le sont plus aujourd'hui?

    Il est probable qu'à partir du IVe siècle, l'invasion des Francs, suivie de l'occupation espagnole dès le XVIe, puis les Autrichiens, puis les Français aient progressivement blanchi les Belges, tout comme les envahisseurs d'Égypte, les Hittites, Perses, Grecs, Romains et Arabes ont blanchi la population noire égyptienne restée en Égypte.

    • Pourquoi ne reste-t-il aucune image des rois égyptiens en Belgique?

     

     

    Image vandalisée en Égypte par les chrétiens coptes

     

     

    Image de Pharaons vandalisée par les iconoclastes catholiques et protestants

    Cela s'est passé par analogie à l'Égypte antique, où les premiers chrétiens, très zélés, ont martelé les images censées impies des pharaons (ou comme les Taliban ont dynamité les Bouddhas en Afghanistan). Pendant la Réformation en Belgique (XVIe siècle), les catholiques aussi bien que les protestants ont essayé d'effacer tout témoignage de l'Égypte en Belgique, en martelant les images et inscriptions considérées comme païennes. Ainsi, la plupart des preuves de ce genre n'existent plus. Mais ce qui en reste - les emplacements vides et les têtes enlevées parlent de soi et sont autant de preuves irréfutables.

    • Et si je ne vous croyais pas?.
      Cela ne prouve que votre ignorance. Je vous rappelle que le code d'honneur des morosophes nous impose de mépriser et d'insulter les réfutateurs. Pour la Bonne Cause, la fin justifie les moyens.
    • Les blagues de Belges sont-elles permises dans ce contexte?

    Je dois vous rappeler que, grâce à mes Thèses, les Belges seront reconnus Noirs, et que la blague de Belges constitue donc une infraction à la Loi Gayssot (loi n° 90-615 du 13 juillet 1990) tendant à réprimer tout acte raciste, antisémite ou xénophobe. Et en Belgique même, à la loi du 30 juillet 1981, dite la loi Moureaux.

     


    votre commentaire
  • Bodiman

     

     

     

    Les 12 villages de Bodiman et les chefs traditionnels

    Bwamba – Esso Longo Jean

    Bonalembè – Nyamè Clement

    Bonakata – Musinga Hermann

    Bonapèndè – Mbongo Njoh Samuel

    bonaNjèng – Musinga Jean marie

    Bonanyamsi* – Mfomu Serge ( JANEA - Chefferie Supérieur)

    Dibombè-Bonasongala – Mpako Priso Luc Acido

    Bwènè – Etèki René

    Bonangang – Ngallè Mbonjo Jean Marc

    Bonangedi – Massoppo Ellong Robert

    Bekoko – Douala Nseke Charles

    Bonasom’mbendè – Njanga Ndema


    votre commentaire
  • Nord

    Sud



    votre commentaire
  • Tumba la Pongo

    Matumba malalo ma Dibombadi me nde : Bosedi,  Bwajumba, na Bwelelo. Di ben pe tumba la Bomono ni abi miyo mabaa, diwo o jedu, diwo pe mbenge.

     <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p></o:p>

    Bosedi 

    Bwataka<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

     <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    Miyo :<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Bwataka : …

    <o:p> </o:p>

     <o:p></o:p>

     Bwajumba<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

     <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    Miyo :<o:p></o:p>

     Bona : …<o:p></o:p>

    <o:p>

    Bwelelo <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p>Bona Takwa</o:p><o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p>Bona Yuma</o:p>

    <o:p></o:p> 

     </o:p>
    Miyo :<o:p></o:p>

    Bona Takwa : Bonakule, Bonapenda, Boneyum

    Bona Yuma : Bonabenga, Bonamalolo, Bonanjanga

    <o:p> </o:p>

    <o:p></o:p> Bomono 

    <o:p></o:p>

    Bomono

    ba Jedu

    <o:p></o:p>

     Bomono

       ba Mbenge    

    <o:p></o:p>Bomono ba Jedu : Bona Jene, Bon'ewang, Bona..

    Bomono ba Mbenge : Bona...


    8 commentaires
  • Masoso ma Ñambé

     

     

     Mundi  Eboko
     Ndabo  Tumba
     Mwèbè  Miyo

     

    Janea, mwanedi, batudu, beyum ba bato, mwanja.

    Ngombe, Kombe ya Dikabo, Gebun, moto mo.

     

     

     

    Pays : Coastal Kamerun

    Organisation : en matumba et myèbè.

    Langue : Duala, Ngombè/Kombè

    Autres langues : voir "myambo ma mbombo"

    Locuteurs : 600.000 dont 150.000 as a native language

    Religion  : Christianisme, traditional beliefs

    Population : 150000 , 10000 en Guinée écuatorial, Autres en Afrique, Europe, Amérique, Russie. ( les diaspora)

     

     

     

    Mboa ni e nde mboa nate na o bwindea e

    To o be nde o ngea ongele mbo'ango oh oh

    Ebanja na wuba esima longo o mwen'ekombo e

    Ongèlè so mbo'ango e , na mbia mongo e !

    O i dimbea, o sengi na nje e ?


    2 commentaires
  •  Matumba Matumba

     <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p>

    Bona<o:p></o:p>

    Priso

    </o:p>  

    Bona<o:p></o:p>

    Duma

     

    Bona

    Dumbè <o:p></o:p>

     <o:p>Bona </o:p>

    <o:p>Manga</o:p>

     

    Bona

    Belonè 

     

    Bali <o:p></o:p>

     

     

    Matumba<o:p></o:p>

    Matumba ma Bonanjo

    Bona<o:p></o:p>

    Priso

    Bona <o:p></o:p>

    Dumbe<o:p></o:p>

    Bona<o:p></o:p>

    Duma

    Bona

    Belone<o:p></o:p>

    Bona

    Manga

    Bali

    Bona <o:p></o:p>

    ........

    Bona

    ....

    Bona

    ...


    votre commentaire
  • Mwenge mu

     


    votre commentaire
  • A Bona Ebele ba Iwiye

     

    A tumba la ntike

    Bana ba iwiye

    Biño ala botemeteme<?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p></o:p>

    O nin mboa muñenge<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p></o:p>Lo s'esele ebolo

    Na di tombwane mbolo<o:p></o:p>

    Lo be musango na ndolo<o:p></o:p>

    Na mboa ñale o boso

    <o:p></o:p> 

    Dina lañu di bate laña<o:p></o:p>

    Biño pe lo benge nama

    Na jalatane la Duala<o:p></o:p><o:p></o:p>

    <o:p>O batea mboa misima</o:p>

    <o:p></o:p> 

    <o:p>Na Loba lo tingame</o:p>

    Lo be pe titimbe

    <o:p>To buña lo si bobo</o:p>

    A Bon’Ebel’a kaye

    Munoko mwa mbale


    votre commentaire
  • <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p>Matumba</o:p>

    <o:p>

    Matumba ma Bonebela<o:p></o:p>

    Bona<o:p></o:p>

    Teki<o:p></o:p>

    Bona <o:p></o:p>

    Jinje<o:p></o:p>

    Bona<o:p></o:p>

    Tene<o:p></o:p>

    Bona<o:p></o:p>

    Ntone<o:p></o:p>

    Bona Muduru<o:p></o:p>

    Annexe <o:p></o:p>

    Bona Muti o <o:p></o:p>

    Deido Plage<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>
    </o:p>
    <o:p></o:p>
     

    votre commentaire
  • Tumba la mboa, epas’a muñua !<o:p></o:p>

    Dibie le nde njangi<o:p></o:p>

    Muni na ñandi <o:p></o:p>

    Soso diwo di si ma tese wongo<o:p></o:p>

    Mweñ mwa wuba a ma lee ñango dibola<o:p></o:p>

                       Bwa ngubu, bwa pe njou<o:p></o:p>

    Moto a titi mudumbu, moto e nde bebolo<o:p></o:p>

    Ngiña mulema e ma mama midongo

    Ndolo po, moto mo, na kod'a mboa

    Ña diwanje a si ben epolo to ewo.

     <o:p></o:p>

    <o:p></o:p>


    3 commentaires
  • Bona Tene

     

    Bona <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p></o:p>

    Dibo<o:p></o:p>

    Bona <o:p></o:p>

    Mole Janea<o:p></o:p>

    Bona <o:p></o:p>

    Ngando<o:p></o:p>

    Bona <o:p></o:p>

    Ebokolo<o:p></o:p>

    Bona…<o:p></o:p>

    Bona….<o:p></o:p>

    Miyo :

    • Bona Dibo : Bonambongolo,...<o:p></o:p>
    • Bona Mole : Bonepee’ekwala, Bonatube, Bonekwa, Bonekwala, Bona...
    • Bona Ngando : Bona...
    • Bona Ebokolo : Bona...<o:p></o:p><o:p></o:p>

    Bona Teki<o:p></o:p>

    Bona

    Janga<o:p></o:p>

    <o:p></o:p> 

    Bona

    Diboti<o:p></o:p>

    <o:p></o:p> 

    Bona

    Jemba<o:p></o:p>

    <o:p></o:p> 

    Bona

    Ekwe<o:p></o:p>

    <o:p></o:p> 

    Bona

    Tanga

    Bona….<o:p></o:p>

    Bona….<o:p></o:p>

    Bona….<o:p></o:p>

    Bona….<o:p></o:p>

    Miyo :

    • Bona Janga : Bonewulè, Bonasingi, Bona... na Bona...
    • Bona Tanga : Bonendalè, Bona...,
       

    Bona Jinje<o:p></o:p>

    Bona <o:p></o:p>

    <o:p></o:p> 

    Bona <o:p></o:p>

    <o:p></o:p> 

    Bona <o:p></o:p>

    <o:p></o:p> 

    Bona <o:p></o:p>

    <o:p></o:p> 

    Bona…<o:p></o:p>

    Bona….<o:p></o:p>

    Bona….<o:p></o:p>

    Bona….<o:p></o:p>

    Bona….<o:p></o:p>

    Miyo :

    • Bona ....
    • Bona ...

    Bona Muduru

    Bona

    Musongo<o:p></o:p> <o:p></o:p>

    Bona

    Esaka<o:p></o:p> <o:p></o:p>

    Bona

    Dumbè 

    <o:p>Bona </o:p>

    <o:p>Ngoso </o:p>

    Miyo :

    • Bona Musongo : ....
    • Bona Esaka :  ...
    • Bona Ngoso : Bonamwanjo

     

    Bona Ntone<o:p></o:p>

    Bona

    Ekwe<o:p></o:p>

    <o:p></o:p> 

    Bona

    Ndongue

    <o:p></o:p> 

    Bona <o:p></o:p>

    <o:p></o:p> 

    Bona <o:p></o:p>

    <o:p></o:p> 

    Bona…<o:p></o:p>

    Bona….<o:p></o:p>

    Bona….<o:p></o:p>

    Bona….<o:p></o:p>

    Bona….<o:p></o:p>

    Miyo :

    • Bona ....
    • Bona ...

     

    Bona Muti ba Deido Plage

    Bona

    Mudeka <o:p></o:p>

    <o:p></o:p> 

    Bona <o:p></o:p>

    <o:p></o:p> 

    Bona <o:p></o:p>

    <o:p></o:p> 

    Bona <o:p></o:p>

    <o:p></o:p> 

    Bona…<o:p></o:p>

    Bona….<o:p></o:p>

    Bona….<o:p></o:p>

    Bona….<o:p></o:p>

    Bona….<o:p></o:p>

    Miyo :

    • Bona ....
    • Bona ...

    votre commentaire
  • Bona Priso

     

    Bona <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p></o:p>

    Ntepe

    Bona

    Belone  <o:p></o:p>

    Bona <o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Bona <o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Bona…<o:p></o:p>

    Bona….<o:p></o:p>

    Bona….<o:p></o:p>

    Bona….<o:p></o:p>

    Bona….<o:p></o:p>

    Miyo :<o:p></o:p>

    • Bona Ntepe : Bonete, Bona... 
    • Bona ......... :
    • Bona Mudutè
    • Bona Belone : Bonadoo, Bonasoso, Bonelombo<o:p></o:p>,  BonenangeBonakote, Bonekoo
    • Bona .............. : Bona ................

                      <o:p></o:p>

    <o:p></o:p>

     

     

     

     

     <o:p></o:p>

    Bona Duma

     

    Bona <o:p></o:p>

    Musone Janea<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Bona <o:p></o:p>

    Bona<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Bona

    Mongo

    Bona <o:p></o:p>

    Mbela

    Miyo :

    Bona Musone : Bonatokoto & Bonakinguè na engumè

    Bona Bona : Bona<o:p></o:p> 

    Bona Mongo : Bona<o:p></o:p> 

    <o:p></o:p>

    Bona Mbela : Bona<o:p></o:p> 
     

     <o:p></o:p>

    Bona Dumbè<o:p></o:p>

    Bona <o:p></o:p>

    Bebe

    Bona

    Dibondo <o:p></o:p>

    Bona <o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Bona<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Miyo :<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Bona Bebe : Bona…<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Bali ( Bonamandonè)<o:p></o:p>

    Bona <o:p></o:p>

    Ekambi<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Bona <o:p></o:p>

    Mulèndè<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Bona Mandèngè<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Bona

    Sepo

    Bona…<o:p></o:p>

    Bona….<o:p></o:p>

    Bona….<o:p></o:p>

    Bona….<o:p></o:p>

    Bona….<o:p></o:p>

    Miyo :<o:p></o:p>

    • Bona ....<o:p></o:p>
    • Bona ...

    votre commentaire
  • Matumba<?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p></o:p>

    Matumba ma Bonabele<o:p></o:p>

    Bona<o:p></o:p>

    Mbape<o:p></o:p>

    Bona <o:p></o:p>

    Same<o:p></o:p>

    Bona<o:p></o:p>

    Kum<o:p></o:p>

    Jebale<o:p></o:p>

    Bona Muduru<o:p></o:p>

    Bojongo<o:p></o:p>

    Bona <o:p></o:p>

    Endale<o:p></o:p>

    Bona Mateke<o:p></o:p>

    Bona Mikano<o:p></o:p>


    votre commentaire
  • Bele


    votre commentaire
  • <o:p></o:p>

     

     

    Bonasama

    ü  Bona Ebo :

    ü  Bona Etama Dimite :

    ü  Bona Eyindo :

    ü  Bona Eyobo'’a Makongo:

    ü  Bona Ngundo : Bonamudumbu, Bonasepo, Bonekoto

    ü  Bona Mbongo :

    ü  Bona Ngole :

     

     Bonambape

    ü  Bona Ndongo :

    ü  Bona …. :

     

    Bojongo

    ü  Bona Munjonge : Bona....., Bona., Bona...

    ü  Bona Mouasso : Bona....

    ü  Bon'Etumba : Bona....

    ü  Bona Masoma : Bona....

     

     

    Bona Mikano

    ü  Bona ....

    ü  Bona ...

     

     

    Jebale

    ü  Bona Bilè : ....

    ü  Bona Mandengue : Bona Njanjo(Janéa), Bona Mulato, Bona Nyambé, Bona Njonji

    ü  Bona Esenguè :

    ü  Bona Musombi :

    ü  Bona Same :

    ü  Bonaminguengué : Bona Kou'a Mwan, Bona Sowèlè.

     

    Bona Endale

    ü  Bona Ngungu : ....

    ü  Bona ... :

    ü  Bona ...

     


    1 commentaire
  • Bona Mikenge<?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p></o:p>

    Myèbè : Bona ... na Bona...<o:p></o:p>

    Miyo :<o:p></o:p>

    Bona <o:p></o:p>

    Dikongue<o:p></o:p>

    Bona <o:p></o:p>

    Mbongue<o:p></o:p>

    Bona <o:p></o:p>

    Munume<o:p></o:p>

    Bona <o:p></o:p>

    Mbole<o:p></o:p>

    Bona <o:p></o:p>

    Mbule<o:p></o:p>

    Bona <o:p></o:p>

    Ntoko<o:p></o:p>

    Bona <o:p></o:p>

    Mbome<o:p></o:p>

    Bona <o:p></o:p>

    Mingembe<o:p></o:p>

    Bona <o:p></o:p>

    Tongo<o:p></o:p>

    • Bona Dikongue : Bona..<o:p></o:p>
    • Bona Mbole : Bona...<o:p></o:p>
    • Bona Mbome : Bona..<o:p></o:p>
    • Bona Mbongue : Bona...<o:p></o:p>
    • Bona Mbule : Bona..<o:p></o:p>
    • Bona Mingembe : Bona...<o:p></o:p>
    • Bona Munume : Bona..<o:p></o:p>
    • Bona Ntoko: Bona...<o:p></o:p>
    • Bona Tongo : Bona..<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Bona Eleke<o:p></o:p>

    Myèbè : Bona Mpondo na Bona Kamè<o:p></o:p>

     Miyo :<o:p></o:p>

    Bona <o:p></o:p>

    Dika Janea<o:p></o:p>

    Bona <o:p></o:p>

    Mpondo <o:p></o:p>

    Bona<o:p></o:p>

    Epo <o:p></o:p>

    Bona <o:p></o:p>

    Ngonjongo <o:p></o:p>

    Bona<o:p></o:p>

    Elame <o:p></o:p>

    Bona <o:p></o:p>

    Dikoto <o:p></o:p>

    Bona <o:p></o:p>

    Ngodibong<o:p></o:p>

    Bona <o:p></o:p>

    Diwon <o:p></o:p>

    Bona <o:p></o:p>

    Kame <o:p></o:p>

    Bona <o:p></o:p>

    Bekombo <o:p></o:p>

    Bona <o:p></o:p>

    Mandone <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    • Bona Dika : Bonabekènè, Bonetalè, Bonamuto, Bonawonjè, Bonatimbo, Bonandongo’a din, Bonandongo’a ndumbè <o:p></o:p>
    • Bona Mpondo : Bonamutomè, Bonelombè, Bonamanga, Bonebong , Bona... <o:p></o:p>
    • Bona Epo : Bonandolo, Bona... <o:p></o:p>
    • Bona Ngonjongo : Bonekul'a Ngand'akwa, Bona..... <o:p></o:p>
    • Bona Elame : Bona... <o:p></o:p>
    • Bona Dikoto: Bona.. <o:p></o:p>
    • Bona Ngodibong : Bona.... <o:p></o:p>
    • Bona Diwon: Bona... <o:p></o:p>
    • Bona Kame : Bona.. <o:p></o:p>
    • Bona Bekombo : Bona... <o:p></o:p>
    • Bona Mandone : Bona.. <o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Bona Dibong<o:p></o:p>

    Myèbè : Bona .... na Bona...<o:p></o:p>

     Miyo :<o:p></o:p>

    Bona <o:p></o:p>

    Muyebe<o:p></o:p>

    Bona <o:p></o:p>

    Dika <o:p></o:p>

    Bona<o:p></o:p>

    ....<o:p></o:p>

    Bona <o:p></o:p>

    ....<o:p></o:p>

    Bona<o:p></o:p>

    ....<o:p></o:p>

    Bona <o:p></o:p>

    • Bona Muyebè : Bona...<o:p></o:p>
    • Bona Dika : Bonandedi, Bona…<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

     <o:p></o:p>

    Bona Muti<o:p></o:p>

    Myèbè : Bona .... na Bona...<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Miyo :<o:p></o:p>

    Bona <o:p></o:p>

    Isèdu<o:p></o:p>

    Bona <o:p></o:p>

    ....<o:p></o:p>

    Bona<o:p></o:p>

    ....<o:p></o:p>

    Bona <o:p></o:p>

    ...<o:p></o:p>

    Bona<o:p></o:p>

    .... <o:p></o:p>

    Bona <o:p></o:p>

    .... <o:p></o:p>

    Bona <o:p></o:p>

    ....<o:p></o:p>

    Bona <o:p></o:p>

    ....<o:p></o:p>

    Bona <o:p></o:p>

    ....<o:p></o:p>

    Bona <o:p></o:p>

    ....<o:p></o:p>

    Bona <o:p></o:p>

    ....<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    • Bona …………: Bona...<o:p></o:p>
    • Bona ………….. : Bona..<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Bona Kuo'a Mwan° 

    Myèbè : Bona Belankon na BonaMukuri

     Miyo :<o:p></o:p>

    Bona

    Ngala

    Bona <o:p></o:p>

    Ewale

    Bona<o:p></o:p>

    ... <o:p></o:p>

    Bona <o:p></o:p>

    ....<o:p></o:p>

    Bona<o:p></o:p>

    ....<o:p></o:p>

    Bona <o:p></o:p>

    ....<o:p></o:p>

    Bona <o:p></o:p>

    ....<o:p></o:p>

    Bona <o:p></o:p>

    ....<o:p></o:p>

    Bona <o:p></o:p>

    .... <o:p></o:p>

    Bona <o:p></o:p>

    ....<o:p></o:p>

    Bona <o:p></o:p>

    ....<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    • Bona ……….: Bona...<o:p></o:p>
    • Bona ……….. : Bona..<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Bona Ewonda<o:p></o:p>

    Myèbè : Bona .... na Bona...<o:p></o:p>

     Miyo :<o:p></o:p>

    Bona <o:p></o:p>

    Ewakè<o:p></o:p>

    Bona <o:p></o:p>

    Basèm<o:p></o:p>

    Bona<o:p></o:p>

    Nkwak <o:p></o:p>

    Bona <o:p></o:p>

    ....<o:p></o:p>

    Bona<o:p></o:p>

    ....<o:p></o:p>

    Bona <o:p></o:p>

    ....<o:p></o:p>

    Bona <o:p></o:p>

    ....<o:p></o:p>

    Bona <o:p></o:p>

    ....<o:p></o:p>

    Bona <o:p></o:p>

    .... <o:p></o:p>

    Bona <o:p></o:p>

    ....<o:p></o:p>

    Bona <o:p></o:p>

    ....<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    • Bona ……: Bona...<o:p></o:p>
    • Bona ……….. : Bona..<o:p></o:p>

      <o:p></o:p>

    Bona Muang<o:p></o:p>

    Myèbè : Bona .... na Bona...<o:p></o:p>

     Miyo :<o:p></o:p>

    Bona <o:p></o:p>

    ....<o:p></o:p>

    Bona <o:p></o:p>

    ....<o:p></o:p>

    Bona<o:p></o:p>

    ....<o:p></o:p>

    Bona <o:p></o:p>

    ....<o:p></o:p>

    Bona<o:p></o:p>

    ....<o:p></o:p>

    Bona <o:p></o:p>

    • Bona.......: Bona...<o:p></o:p>
    • Bona .......... : Bona..<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>


    votre commentaire
  • 	 <o:p>Matumba</o:p>
    	

    Matumba ma Bonambela<o:p></o:p>

    Bona<o:p></o:p>

    Dibong<o:p></o:p>

    Bona Mikenge

    Bona<o:p></o:p>

    Eleke<o:p></o:p>

    Bona<o:p></o:p>

    Lembe<o:p></o:p>

    Bona<o:p></o:p>

    Ejang<o:p></o:p>

    Bona<o:p></o:p>

    Elang<o:p></o:p>

    Bona<o:p></o:p>

    Mbwanja<o:p></o:p>

    Bona<o:p></o:p>

    Ebong<o:p></o:p>

    Besengè<o:p></o:p>

    Bona<o:p></o:p>

    Muti<o:p></o:p>

    Bona<o:p></o:p>

    Bekombo<o:p></o:p>

    Bona<o:p></o:p>

    Belankon<o:p></o:p>

    Bona<o:p></o:p>

    Mukuri<o:p></o:p>

    Bona<o:p></o:p>

    Ewonda<o:p></o:p>

    Bona<o:p></o:p>

    Muang<o:p></o:p>

    Bona<o:p></o:p>

    Musadi<o:p></o:p>

    Bona<o:p></o:p>

    Ngang<o:p></o:p>

    Bangue<o:p></o:p>

    Bona<o:p></o:p>

    Ngando<o:p></o:p>

    Bona<o:p></o:p>

    Beyike<o:p></o:p>

    	 
    
    	

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique