• Byalati ba mina

    Byalati ba Ikol'a mina na bebwea betanu<o:p></o:p>

     (dictionnaire de 1500 noms)

    Byalati be bèn mina ma mboa, na beteledi : Dictionnaires de 1500 noms de famille de la côte camerounaise, leur traduction en français, les explications, les symboles totémiques de ceux qui portent ces noms. Et à la fin du livre, des photos, des textes et un lexique Duala-Français.

    Voulez vous connaître la signification de votre nom? Procurez vous ce livre, contacter M. Ekuala Ebelè , pour le commander. Prix : 14.000 Fcfa.= 140 FF = 21.3429 EUR<o:p></o:p>


    " on apprend mieux dans sa langue maternelle, parce qu'il y a un accord incontestable entre le génie d'une langue et la mentalité du peuple qui la parle " Page 9.CAD
     

     

    Et je profite pour dédier ce site, Ya Jokwa Duala, à tous ceux qui parlent avec fierté et joie véritable la langue Duala, à laquelle il est consacré, à ceux qui aimeraient la connaître, aux parents qui la transmettent en l'enseignant patiemment à leurs enfants (pour ceux qui ne le font pas encore, il est grand temps), et tout simplement à ceux qui, comme moi, aiment naturellement cette langue.

    • Kàla : la lettre è Kàlati : kàla ba latino : des lettres qu'on a regroupé  = le livre.<o:p></o:p>
    • Eyala : le mot ; Byala : les mots è Byalati : byala ba latino : des mots qu'on a regroupé = dictionnaire.

     


    Ngus'a mina i posobè nika : quelques noms au hasard

     

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    Byalati ba Ikol’a mina na bebwea betanu<o:p></o:p>

    1. Bebe<o:p></o:p>

    Bebe, Bebey, Page 23<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    - Qui évoque : les marées<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    -Leur symbole totémique est le pinson : injanga<o:p></o:p>

    Les Bebey mènent extraordinairement une existence calme. Beaucoup plus à l’écoute de leur imagination que de leur cœur, ils sont réputés incapables d’aimer pleinement. Ils sont pourvus d’une intelligence clairvoyante qui leur permet d’appréhender les problèmes dans le bon sens.<o:p></o:p>

    2. Dipoko<o:p></o:p>

    Page 47<o:p></o:p>

    - Qui évoque : l’opulence<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    -Leur symbole totémique est  un grand lézard voisin de l’iguane :ewedi<o:p></o:p>

    Les Dipoko ne réussissent que par le travail et l’obstination. Ils sont dotés de réactions rapides et se sentent bien dans leur peau. Ils sont habités d’un désir démesuré de paraître et d’être approchés. Ils agissent avec précaution et efficacité.<o:p></o:p>

    3. Esawè<o:p></o:p>

    Esawè, Essawè, Page 96<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    - Qui évoque : l’acquittement<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    -Leur symbole totémique est le hareng plat : moyo <o:p></o:p>

    Les Esawè accomplissent de sérieux efforts qui ne sont que tardivement récompensés. Ils se mettent à la hauteur de leurs ambitions. Ce sont des créatures calmes à telle enseigne qu’on peut les croire fâchées alors que c’est tout simplement leur tempérament. Ils sont agréables à vivre et ne posent presque pas de problèmes à autrui. <o:p></o:p>

    4. Ewondè<o:p></o:p>

    Page 110<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    - Qui évoque : l’espace<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    -Leur symbole totémique est l’hirondelle de mer : kamba dibonga <o:p></o:p>

    Les Ewondè possèdent un sens aigu de la justice. Contre toute attente, ils ne sont pas des menteurs et reconnaissent facilement leur faute. Ce sont de brillants observateurs. Ils ne font que ce qui leur plaît, et ce qui leur plaît est ce qui les valorise. Ils ont par moment tendance à être distraits.<o:p></o:p>

    5. Iwiyè<o:p></o:p>

    Page 115<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    - Qui évoque : la sérosité<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    -Leur symbole totémique est une plante de la famille des rubiacées : ewud’a mbanja<o:p></o:p>

    Les Iwiyè sont d’une remarquable élocution. Même si par moment on a peur de ce qu’ils vont avancer, on ne s’ennuie pas avec eux. Ils peuvent facilement abandonner un projet sur lequel reposait toute leur vie. Ils adorent se créer un personnage qui n’est en réalité pas le leur. Ils réussissent sans trop d’efforts dans les études de lettre et de droit<o:p></o:p>

    6. Kalati<o:p></o:p>

    Page 117<o:p></o:p>

    - Qui évoque : un assemblage de feuilles<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    -Leur symbole totémique est un arbre à ail : bobimbi <o:p></o:p>

    Les Kalati sont des êtres raisonnables et légalistes. Ils respectent scrupuleusement les règles établies. Quand ils se sentent vaincus par la réalité, ils compensent leur défaite par la Religion. Ils changent rarement d’amis et se cramponnent inlassablement aux relations d’enfance.<o:p></o:p>

    7. Kayè<o:p></o:p>

    Kayè, Kaya, Kaña Page 112<o:p></o:p>

    - Qui évoque : la clarté<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    -Leur symbole totémique est la grande coccinelle : mudekudeku <o:p></o:p>

    Les kayè sont agressifs lorsqu’on n’honore pas leurs instructions. Ils sont spontanés et ne prennent pas du temps avant de riposter. Quand ils sont compris, on s’aperçoit qu’ils sont de bon cœur et sont riches de tendresse et d’affection.<o:p></o:p>

    8. Lobè<o:p></o:p>

    Page 126<o:p></o:p>

    - Qui évoque : l’espace qui est au dessus de nos têtes<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    -Leur symbole totémique est un serpent de mer : ñungu <o:p></o:p>

    Les Lobè aiment donner l’impression que tout est facile. En réalité ils doivent leur réussite au travail qu’ils abattent. leur intime ambition est d’avoir une ascendance sur les autres par le biais de leurs qualités de cœur. Ils sont en général très paternels.<o:p></o:p>

    9. Matio<o:p></o:p>

    Nom féminin ; Page 141<o:p></o:p>

    - Qui évoque : le premier quartier<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    -Leur symbole totémique est la crevette à carapace molle : ntèpè mwa musaa <o:p></o:p>

    Les Matio ne refusent pas d’affronter les obstacles qui se présentent à elles. Elles ne croient pas aux ragots et sont friandes de tout ce qui est vérifiable. Elles ne sont pas influençables et ne reviennent presque jamais sur leurs décisions. Elles sont en général de remarquable mère de famille.<o:p></o:p>

    10. Muangè<o:p></o:p>

    Muangè, Mwangè,  Mouanguè, Page 159<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    - Qui évoque : l’adjoint<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    -Leur symbole totémique est  le pampano : ngope<o:p></o:p>

    Les Muanguè sont d’une sympathie qui conduit à pardonner leurs défauts. Ils sont d’une amitié désintéressée qui ne s’attend à aucune contre partie. Malgré les échecs qu’ils peuvent subir, ils ne se découragent pas et ont continuellement un moral de gagneur. Ils sont très sensibles aux conseils.<o:p></o:p>

    11. Ndamè<o:p></o:p>

    Page 187<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    - Qui évoque : un panier<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    -Leur symbole totémique est une plante de la famille des bignoniacées : Ekanga <o:p></o:p>

    Les Ndamè se fient beaucoup plus à leur réflexion qu’à leur inspiration. Ils aiment des amis brillants et attachent une grande importance à l’amitié. Leurs gestes sont précis, ce qui fait d’eux des êtres très adroits. Ils sont une singulière capacité de raconter fidèlement ce qu’ils ont vu ou entendu. Sous l’angle professionnel, ils n’aiment faire que ce qui leur rapporte.<o:p></o:p>

    12. Pokosi<o:p></o:p>

    Pokossy, pokosi Page 219<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    - Qui évoque : un assemblage<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    -Leur symbole totémique est l’albatros : mukopa <o:p></o:p>

    Les Pokosi manifestent de l’attention à la conduite d’autrui. Dès qu’ils sont contrariés, ils se vexent et évitent de reprendre le type de conversation qui leur a fait de la peine. Ils aiment l’amitié mais sont animés du désir de limiter le nombre de leurs amis.<o:p></o:p>

    Jita la masoma na batetè na bayeyè tongwea na banja di kusino man mina ma ntikè mèsè.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p></o:p>

     

     

    « Mina na MwitakoAnnonces : mibia ma myéña »

  • Commentaires

    1
    visiteur_Kalabancoro
    Vendredi 9 Février 2007 à 16:42
    Masoma,
    ben beteledi ba mina be d?jita, na m? n?oto t?ngam? b? ni kalati, biana a p? mun'ao dina, ebanja dina na ebolo.
    Na som sango Ekwala Ebel?nyola ben beteledi bao na oa nu w? ben bepasi o wanannu.
    Loba a nams?iny?Kalabancoro
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Lily4
    Mercredi 28 Février 2007 à 17:30
    Na som o? mw?i m?.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :